Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Affaire Gribouille en Dordogne : "Je regrette l'opprobre qui a été lancé sur les SPA"

-
Par , France Bleu Périgord

Les SPA organisent leurs journées portes-ouvertes ce weekend du 5 et 6 octobre. A Périgueux, le refuge est saturé. Sa présidente Éliane Rigaux dénonce les retombées négatives de l'affaire Gribouille.

La présidente de la SPA de Périgueux dans sa chatterie avec des chats noirs
La présidente de la SPA de Périgueux dans sa chatterie avec des chats noirs © Radio France - Antoine Balandra

Périgueux, France

Les différentes antennes de la Société protectrice des animaux organisent ce weekend du 5 et 6 octobre leurs journées portes-ouvertes

Éliane Rigaux, présidente de la SPA de Périgueux, invité de France Bleu Périgord

A Périgueux, la SPA a recueilli "une soixantaine de chiens et une trentaine de chats" selon la présidente du refuge, Éliane Rigaux. Parmi la soixantaine de chien, "une trentaine" sont des chiens de chasse. Ils"ont été abandonnés dans les bois dans la plupart des cas". Ces chiens de chasse sont réformés et seront confiés à des particuliers, assure la présidente de la SPA. 

La SPA de Périgueux s'occupe de "700 à 800 animaux par an". En 2019, les bénévoles ont recueilli plus de 200 chatons. Les chatons sont abandonnés "sur la voie publique" dénonce Éliane Rigaux car les chats ne sont pas stérilisés. L'été a été également "particulièrement compliqué" pour les abandons d'animaux. 

On n'arrive pas à comprendre les abandons d'animaux, si on prend un chat ou un chien on assume

L'abandon est puni par la loi rappelle Éliane Rigaux mais il est parfois très difficile de retrouver le propriétaire. Il y a deux types d'abandons explique la présidente du refuge : les animaux abandonnés sur la voie publique et "quand les animaux ne sont pas identifiés, c'est très compliqué de retrouver le propriétaire" et il y a "l'abandon que l'on préfère entre guillemets, celui où les propriétaires ont le courage de venir jusqu'à nous pour nous parler de l'animal, de son parcours et pour nous expliquer les raisons de cet abandon". 

L'image de la SPA ternie par l'affaire Gribouille

La présidente de la SPA de Périgueux réagit aussi à l'affaire Gribouille dont on vous a parlé sur France Bleu Périgord. Elle espère que "cette histoire se terminera bien pour tout le monde". Ce border-collie âgé de 5 ans a été adopté par erreur à la SPA de Bergerac en juin dernier. Son propriétaire s'est battu pendant de longues semaines pour retrouver son chien. 

La SPA de Bergerac a toujours affirmé qu'elle ne pouvait pas revenir sur l'adoption. La nouvelle famille de Gribouille, rebaptisé Bandy, a entendu l'appel de Pascal Salasc et elle a décidé de rendre l'animal. France Bleu Périgord vous a fait vivre ces retrouvailles que vous pouvez revoir en vidéo ci-dessous. L'histoire qui se termine bien se poursuit malgré tout au tribunal avec une audience prévue le mardi 8 octobre prochain à Bergerac.

Éliane Rigaux ne veut pas "critiquer ses collègues de Bergerac qui sont soumis comme nous à une surpopulation féline et canine. Une erreur tout le monde peut la commettre. Je regrette l’opprobre qui a été lancé sur les SPA et sur les fourrières et même si une erreur a été commise, ce n'est pas pour autant qu'il faut juger les SPA au sens large". 

Les images de One Voice choquent aussi la SPA

L'association One Voice dénonce dans plusieurs vidéos publiées ces derniers jours, l'état des chiens de chasse gardés dans un chenil au nord-est du département. La présidente de la SPA de Périgueux s'est rendue dans ce chenil en mai 2018. 

Elle raconte avoir été reçue avec la gendarmerie par le propriétaire. Sur place, elle déclare avoir remarqué que les chiens étaient "en surnombre, c'était quelque chose d'incroyable". Éliane Rigaux raconte avoir vu les chiens abrités "dans des bidons, dans des voitures, dans des caravanes". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu