Société

Affaire Lambert, la justice doit-elle donner raison à la famille contre l'avis des médecins?

Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Alsace mercredi 12 février 2014 à 12:46

Euthanasie
Euthanasie © Maxppp

Le Conseil d'Etat se réunit en formation collégiale ce jeudi pour étudier le cas de Vincent Lambert. Le jeune homme doit-il être maintenu en vie comme le souhaitent ses parents?

Réécoutez l'interview d'Assia Megzhili, infirmière en soins palliatifs.

Réécoutez l'interview de Jean-Daniel Nessmann, délégué de l'ADMD dans le Haut-Rhin (association pour le droit à mourir dans la dignité).

La justice a bien du mal à trancher cette histoire qui délicate qui pose à nouveau la question de l'euthanasie. Vincent Lambert, victime d'un accident il y a cinq ans, plongé depuis dans un état végétatif, doit-il être maintenu en vie, comme le demandent ses parents ? La justice doit-elle au contraire écouter ses médecins, qui se sont prononcé pour l'arrêt des soins ?

De nouvelles adhésions chaque jour

Pour Jean-Daniel Nessmann, délégué de l'ADMD (Association pour le droit à mourir dans la dignité) dans le Haut-Rhin, on devrait d'abord écouter le souhait de la personne en fin de vie. Si celle-ci n'a pas eu le temps de s'exprimer, il faut donner la priorité aux médecins.

Une chose est sûre, cette nouvelle affaire douloureuse fait réagir. Depuis qu'on l'évoque, l'ADMD reçoit chaque jour des demandes d'adhésion. L'association compte actuellement 600 adhérents.

Partager sur :