Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier – Société
Vincent Lambert est hospitalisé dans un état végétatif à Reims depuis 2008.

L'affaire Vincent Lambert

Vincent Lambert, 42 ans, tétraplégique et hospitalisé dans un état végétatif au CHU de Reims depuis un accident de la route en 2008, s'est éteint jeudi 11 juillet 2019 après une longue bataille judiciaire autour de son cas. Sa famille s'est déchirée depuis sur un éventuel arrêt des soins et son histoire est devenue symbolique du débat national sur la fin de vie. 

Derniers articles
L'hôpital Sebastopol (CHU de Reims) où était hospitalisé Vincent Lambert.
Le chef du service des soins palliatifs du CHU de Limoges réagit après le décès de Vincent Lambert, ce jeudi matin à l'hôpital de Reims.
Le procureur de la République demande une autopsie du corps et ouvre une enquête après la mort de Vincent Lambert.
L'affaire Vincent Lambert est devenue un symbole du débat sur la fin de vie depuis plus de dix ans. Sa famille s'est déchirée sur la décision à prendre, sa mère à gauche et son neveu à droite.
Pierre et Viviane Lambert, les parents de Vincent Lambert.
Vincent Lambert était hospitalisé depuis 2008 à Reims.
Paul et Danièle Pierra, dans leur appartement aux Sables-d'Olonne.
Les parents de Vincent Lambert
Le CHU de Reims où exerce le docteur Sanchez
L'hôpital Sebastopol à Reims où se trouve Vincent Lambert depuis son accident de la route en 2008.
La Cour de cassation autorise l'arrêt des soins de Vincent Lambert.
La cour de cassation.