Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Affaissements miniers de Rosbruck: le maire "écoeuré" par l'appel de charbonnage de France

lundi 24 juillet 2017 à 16:12 Par Antoine Barège, France Bleu Lorraine Nord

Charbonnage de France décide de faire appel de la condamnation par le tribunal de Sarreguemines à verser 5,9 Millions d'€ à la commune de Rosbruck en Moselle Est. Il y aura donc un nouveau procès en appel, le maire Pierre Steininger se dit "dépité et écoeuré"

Des fissures sont visibles sur plusieurs maisons et bâtiments de Rosbruck
Des fissures sont visibles sur plusieurs maisons et bâtiments de Rosbruck © Maxppp - PQR

Rosbruck, France

Le feuilleton des affaissements miniers de Rosbruck en Moselle Est continue. 14 ans après le début des procédures, Charbonnage de France vient de faire appel de sa condamnation le 30 juin dernier par le tribunal de Sarreguemines, à verser 5,9 Millions d'€ à la commune de Rosbruck. Le maire Pierre Steininger l'a appris par courrier vendredi "Je suis dépité, on pensait que Charbonnage de France allait nous laisser tranquille pour qu'on aille enfin au terme de cette affaire, et pour que la commune puisse entreprendre les travaux". L' école de Rostruck est en effet fissurée, plusieurs routes sont très endommagées par les galeries souterraines creusées pour extraire le charbon. Seule consolation, Charbonnage de France doit dans tous les cas verser 3 millions d'€.

"Ils attendent pour qu'on passe l'arme à gauche..." - Pierre Steininger maire de Rosbruck

Charbonnage de France n'existera plus à la fin de l'année, c'est l'Etat qui va reprendre le dossier et pour tout le monde à Rosbruck c'est pour cela qu'il y a un appel. C'est en tout cas l'avis du Maire Pierre Steininger: "Charbonnage fait trainer les choses, essaie de dégoûter les gens, on croit qu'ils essaient biologiquement de régler les problèmes. C'est à dire d'attendre que tous les plaignants passent l'arme à gauche comme on dit". Pour Pierre Steininger c'est "une attitude méprisante"

Ne pas lâcher le morceau

Le conseil municipal de Rosbruck n'a pas "l'intention de lâcher le morceau". L'appel est à double tranchant "qui sait, peut-être qu'on aura plus qu'en première instance qui sait!".

D'autres actions sont également en cours à Rosbruck, celle des particuliers de la commune qui ont des maisons fissurées.

La propriétaire d'une des maisons fissurées à Rosbruck - Maxppp
La propriétaire d'une des maisons fissurées à Rosbruck © Maxppp - PQR

Actuellement dans certaines habitations la différence de hauteur atteint 45cm d'un côté à l'autre.

Le maire de Rosbruck Pierre Steininger