Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Agnès Buzyn en soutien des familles et des personnels de l'Ehpad du Lherm près de Toulouse

-
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

La ministre de la santé s'est rendue au Lherm ce mardi pour faire le point sur le drame de l'Ehpad de "La Chêneraie". Pas d'annonces particulières mais un message de soutien. Agnès Buzyn attend la vérité sur ce qui a causé la mort de cinq résidents après leur dîner de dimanche.

La ministre de la santé a rencontré les familles et le personnel de l'Ehpad du Lherm avant de se rendre au chevet des victimes encore hospitalisées
La ministre de la santé a rencontré les familles et le personnel de l'Ehpad du Lherm avant de se rendre au chevet des victimes encore hospitalisées © Radio France - Mathieu Ferri

Lherm, France

Comme souvent dans ce genre de déplacement, la visite de la ministre de la santé ce mardi a été minutée : rencontre avec le maire, la préfecture et des familles de victimes en mairie du Lherm d'abord. "Je suis venue apporter mon soutien aux familles leur dire que je tenais à ce que toute la transparence soit faite sur les circonstances de ce drame. Que j'attends les résultats de l'enquête afin que nous sachions s'il y a eu des défauts de procédures ou une faute et que nous en tirions les conséquences", promet Agnès Buzyn.

Puis visite de l'Ehpad la Chêneraie, un passage important pour Agnès Buzyn : "Mon deuxième message était envers les professionnels de cet Ehpad. Les aides soignantes, les infirmiers qui sont très choqués eux aussi, qui sont des personnes qui font bien leur travail et qui avaient besoin aussi d'entendre que la ministre les soutient au quotidien. Et que le fait qu'il y est une enquête ouverte ne remet pas en cause individuellement l'engagement de ces professionnels auprès des personnes âgées."

La ministre de la santé et des solidarités s'est ensuite rendue au CHU Rangueil pour rendre visite aux malades encore hospitalisés. 

Trois plaintes déposées 

Dès lundi, plusieurs proches de victimes (décédées ou non) ont fait savoir leur volonté de porter plainte contre l'établissement d'hébergement pour personnes âgées. Ce mardi, trois l'avaient fait en gendarmerie de Muret. Concernant l'enquête, le ministère espère les premiers résultats des analyses et des autopsies en fin de semaine. 

Ce mardi matin, alors que le dirigeant de Korian avait refusé de répondre aux questions de la presse lundi soir, le groupe s'est fendu d'un communiqué pour assurer que les repas de la Chêneraie étaient réalisés sur place : "Nous confirmons que tous les plats servis aux résidents de la Chêneraie sont cuisinés sur place par le chef cuisinier et son équipe, salariés de l’établissement, à partir de denrées livrées par des fournisseurs locaux."

La cuisine de l'Ehpad du Lherm étant sous scellés pour les besoins de l'enquête, la direction a fait appel à un prestataire extérieur pour assurer les repas des résidents et elle certifie que cette cuisine ne sera pas utilisée tant que les résultats d'analyses ne seront pas connus. 

Ce dimanche, après leur dîner, 20 résidents de l'Ehpad la Chêneraie du Lherm ont été pris de symptômes laissant penser à une intoxication alimentaires. Cinq personnes sont décédées. 

Lherm, dans le Muretain. - Visactu
Lherm, dans le Muretain. © Visactu -