Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agression d'une famille dans la rue à Saint-Denis : le maire veut davantage de policiers et de caméras

-
Par , France Bleu Paris
Saint-Denis, France

Après la violente agression d'une famille par un automobiliste dimanche à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le maire de la ville a décidé de prendre des mesures fortes. Ce jeudi, au Conseil municipal, il va proposer d'augmenter le nombre de policiers municipaux et de caméras de surveillance.

Le maire de Saint-Denis veut davantage de policiers municipaux dans sa ville
Le maire de Saint-Denis veut davantage de policiers municipaux dans sa ville © Radio France - Laurent Gallien

Pour le maire de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Mathieu Hanotin, la coupe est pleine. Après la violente agression d'une famille, dimanche dans la rue, il va faire voter des mesures fortes pour lutter contre la violence et les incivilités, ce jeudi au Conseil municipal. 

Sur France Bleu Paris ce jeudi , Mathieu Hanotin explique : "Quand il n’y a pas assez de police sur le terrain, quand il n’y a pas assez de puissance publique sur le terrain, derrière c’est le laisser-faire et le tout est permis qui règnent. Et quand tout est permis, c’est la loi du plus fort, c’est la loi de la violence. C’est un état d’esprit de la ville que je veux vraiment réussir à changer, parce qu’à la fin, ce sont les innocents, les plus faibles qui trinquent toujours au bout du compte. 

Des policiers et des caméras supplémentaires pour lutter contre la violence

Ce jeudi, en Conseil municipal, le maire de Saint-Denis va proposer plusieurs mesures fortes. Il veut installer 150 caméras de surveillance supplémentaires. Il souhaite aussi qu'une centre de contrôle soit créé pour regarder les images en direct, ce qui n'est pas possible à ce jour dans la ville.

Il veut doubler le nombre de policiers municipaux d'ici la fin de l'année 2020. Il compte en embaucher 25 de plus d'ici décembre et à nouveau 25 de plus en 2021. 

Il sera aussi question, en conseil, de l'éventuel armement de cette police municipale et du développement de la brigade canine.

Dans un communiqué, le maire de Saint-Denis souligne qu'il est déterminé à lutter contre la violence. "Cela passe nécessairement par un renforcement du cadre coercitif, des contrôles accrus, des verbalisations systématiques", dit-il.

Changer l'état d'esprit de la ville : c'est le vœu du maire 

Sur France Bleu Paris ce jeudi, Mathieu Hanotin explique : "Quand il n’y a pas assez de police sur le terrain, quand il n’y a pas assez de puissance publique sur le terrain, derrière, c’est le laisser-faire et le tout est permis qui règnent. Et quand tout est permis, c’est la loi du plus fort, c’est la loi de la violence. C’est un état d’esprit de la ville que je veux vraiment réussir à changer, parce qu’à la fin, ce sont les innocents, les plus faibles qui trinquent toujours au bout du compte".

Nez et dents cassés pour une remarque sur une voiture mal garée

L'agression, qui fait réagir la municipalité, a eu lieu dimanche 6 septembre 2020, dans l'après-midi. Une famille se fait violemment prendre à partie par un automobiliste mal garé. 

La famille lui fait remarquer que sa  voiture se trouve sur le trottoir, sur un passage clouté et qu'elle empêche les piétons de circuler. L'automobiliste ne supporte pas les critiques et se déchaîne. Le père a le nez et des dents cassés, un enfant souffre d’un traumatisme crânien. La famille est traumatisée. 

Le maire, Mathieu Hanotin, et la municipalité condamnent avec force cette agression et demande "aux services de l’Etat de tout mettre en œuvre pour que son auteur soit retrouvé et présenté à l’autorité judiciaire".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess