Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agression homophobe à Paris : quatre mois de prison avec sursis pour l'agresseur

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

L'agression s'était déroulée en septembre 2018, dans le XXe arrondissement de Paris. Le suspect, un jeune homme âgé de 16 ans au moment des faits, a écopé ce jeudi d'une peine de prison avec sursis pour avoir frappé un couple homosexuel en septembre 2018.

L'auteur de l'agression homophobe a écopé de quatre mois de prison avec sursis pour avoir frappé un couple homosexuel en septembre 2018.
L'auteur de l'agression homophobe a écopé de quatre mois de prison avec sursis pour avoir frappé un couple homosexuel en septembre 2018. © Maxppp - Aurelien Morissard

Le procès de l'agresseur homophobe s'est tenu ce jeudi au Tribunal judiciaire de Paris. Le jeune homme de 19 ans a été reconnu coupable de l'agression d'un couple homosexuel le mardi 18 septembre 2018. Il avait 16 ans au moment des faits.

Il a écopé de quatre mois de prison avec sursis, et l'obligation de faire un stage de citoyenneté. Les deux hommes victimes de l'agression ont assisté au procès. "Nous sommes satisfaits de ce jugement mais nous sommes aussi un peu déçus et en colère. Au moment de l'agression, ils étaient six et aujourd'hui, au procès, un seul comparaissait. Nous aurions aimé que les cinq autres agresseurs soient également jugés. La police aurait aussi pu les arrêter, ils étaient facilement identifiables", regrette la principale victime.

Les associations anti homophobes présentes au procès

L'une des victimes a posté une photo de son visage tuméfié sur les réseaux sociaux dès le lendemain de son agression.  En plus d'être violemment insulté, il a reçu de nombreux coups de pied et coups de casque de moto au visage. Le jeune homme et son compagnon ont reçu de nombreux soutiens.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les associations de lutte contre l'homophobie ont aussitôt rejoint leur cause. SOS Homophobie, Stop Homophobie et Mousse étaient d'ailleurs présentes au procès pour soutenir les deux hommes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess