Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Générations Agriculteur

"Génération agriculteurs" en Dordogne : "Aujourd'hui, il faut faire ses propres choix, construire son projet"

-
Par , France Bleu Périgord

Une nouvelle génération d'agriculteurs est en train de prendre la relève en Dordogne, des jeunes avec une vision parfois bien différente du métier par rapport à leurs parents. Rencontre avec Sabine Moynac éleveuse de 28 ans installée depuis peu à Marcillac Saint-Quentin.

Sabine Moynac éleveuse de brebis à Marcillac Saint Quentin
Sabine Moynac éleveuse de brebis à Marcillac Saint Quentin © Radio France - Théo Caubel

France Bleu Périgord donne la parole aux agriculteurs tout ce mercredi, les initiatives, les solutions pour faire vivre cette profession qui nous nourrit. Dans le Périgord Noir, Sabine Moynac a posé ses valises au Gaec des Saints à Marcillac Saint-Quentin, il y a deux ans. La jeune femme de 28 ans est devenue depuis associée et elle fait partie de ces nouveaux visages de la profession.

Le choix du modèle d'associé

Originaire du Cantal et d'une famille d'agriculteurs, elle a eu une première vie avant de s'engager dans ce métier. Après des études d'ingénieur agricole à l'école de Purpan à Toulouse, elle a travaillé comme conseillère d'entreprise, fait de la communication et du journalisme.

Le Gaec des Saints compte 800 brebis
Le Gaec des Saints compte 800 brebis © Radio France - Théo Caubel

Il y a deux ans, elle rejoint le Gaec des Saints séduite par le projet de cette exploitation qui allie l'élevage de brebis mais aussi la production de noix. Son modèle d'associé finit par la convaincre."Ayant grandi dans une ferme, je connaissais les contraintes et la charge de travail. Là, nous sommes trois associés. Cela nous permet de se dégager du temps pour notre vie personnelle."

"Aujourd'hui, ce n'est plus une obligation de reprendre l'exploitation des parents"

Sabine Moynac est aussi le symbole d'une profession qui se féminise. "Dans mon cas, je ne me suis jamais posé la question si je pouvais faire ou pas ce métier. Je me suis lancée parce que je le voulais !", tient-elle à préciser. Elle représente aussi une nouvelle génération qui veut faire ses propres choix et construire son projet. "Aujourd'hui, ce n'est plus une obligation de reprendre l'exploitation des parents. Il faut construire et faire son projet à soi."

Et la jeune femme a une vision très précise du métier d'agriculteur. Une profession qui évolue avec son temps. "On est dans un contexte en perpétuelle évolution. Il y a les nouvelles technologies. On va performer sur des domaines que l'on ne connait surement pas aujourd'hui. On a de quoi faire pour de nombreuses années." Et des projets Sabine Moynac en a avec ses deux associés. Le prochain mettre en place la vente directe à la ferme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess