Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Aibnb : la Corse à louer

mardi 11 septembre 2018 à 10:45 Par Hélène Battini et Patrick Vinciguerra, France Bleu RCFM

Balbutiant il y a quelques années, le phénomène de locations entre particuliers, est en plein essor. De nombreuses communes, comme Paris, ont décidé de réagir. Réaction aussi en Corse, où Airbnb, est leader et propose plus de 10 000 meublés, villas ou autres résidences principales à la location.

En Corse, Airbnb est leader et propose plus de 10 000 offres.
En Corse, Airbnb est leader et propose plus de 10 000 offres. © Maxppp - maxppp

Corse, France

Comment la Corse fait-elle face au boum des locations entre particuliers ? La plateforme AirBnb, la plus connue, propose à elle seule plus de 10 000 offres d'hébergement dans l'île en dehors des réseaux professionnels qui concurrencent les hôteliers et envahissent les centres villes. Paris qui représente le premier marché au monde, avec 60 000 logements, a décidé de réagir. Un élu veut carrément chasser Airbnb du cœur historique de la capitale pour donner la priorité aux résidents par rapport aux touristes. Qu'en est-il chez nous?

2 000 offres à Porto-Vecchio

On compte près de 2000 offres dans la seule ville de Porto-Vecchio, la destination touristique insulaire la plus prisée. A défaut de pouvoir interdire cette pratique, la cité du sel, comme les autres, a mis l'accent sur l'équité fiscale pour débusquer les loueurs non déclarés

Le Port de Commerce de Porto-Vecchio - Radio France
Le Port de Commerce de Porto-Vecchio © Radio France

La traque aux mauvais loueurs

Une traque que la communauté d'agglomération de Bastia mène également, pour que tout le monde paye la taxe de séjour, mais pas sûr que cela soit dissuasif, estime Véronique Calendini, directrice de l'office du tourisme de Bastia. Cela correspond, dit-elle, à une demande de la clientèle, sauf qu'aujourd'hui, cela prend des proportions énormes.
 

La citadelle de Bastia. - Aucun(e)
La citadelle de Bastia. - DR

La ville d'Ajaccio, et la Capa, sont également  en pointe pour tenter de rétablir une équité sur le marché des locations, entre professionnels et non professionnels mais pour Pierre Pugliesi, adjoint au maire en charge du tourisme et conseiller communautaire, la récupération de la taxe de séjours n'est pas tout. La situation en termes de logement pour tous est tendue. Il faut donc agir.

Des mauvais loueurs dans la ligne de mire aussi des professionnels du tourisme très impacté par ce phénomène appelé Airbnb. L'UMIH, l'union des métiers de l'industrie hôtelière, souhaite que l'obligation de déclaration en vigueur dans les agglomérations de plus de 200 000 habitants le soit également en Corse, que l'ile soit considéré comme une seule et même entité.