Société

Aïd el Kebir dans l'Yonne: de nombreuses familles n'auront pas de mouton pour la fête

Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre mardi 22 septembre 2015 à 18:45

Abattage de moutons pour l'Aïd El Kebir
Abattage de moutons pour l'Aïd El Kebir © Max PPP - MaxPPP

Toutes les familles musulmanes de l'Yonne n'auront pas leur agneau pour le premier jour de l'Aïd. Le seul abattoir du département privilégie ses clients habituels plutôt que les associations musulmanes qui effectuent des commandes groupées, et parmi ces clients, il y a les supermarchés

Chaque année le problème revient: il faut abattre des centaines d'agneaux en quelques jours. Or il n'y a qu'un seul abattoir agréé dans le département, Sicavyl à Migennes (89). Une réunion a bien eu lieu la semaine dernière en Préfecture entre associations musulmanes et l'abattoir. Ce dernier s'est engagé à livrer les associations (qui ont réservé plusieurs centaines d'agneaux à des éleveurs) vendredi, le deuxième jour de l'Aïd. Le directeur de l'abattoir Philippe Tournant le confirme: "en effet, je ne donne pas la priorité aux gens que je ne vois qu'une fois par an. Je fais au mieux pour servir à la fois mes clients habituels et rendre service aux associations".

Entre 150 et 200 euros pour un agneau

Parmi ces clients importants, il y a des boucheries d’Île-de-France et des enseignes icaunaises de la grande distribution. Plusieurs d'entre elles nous confirment qu'il est possible de réserver un agneau pour le premier jour de l'Aïd parce que le magasin est livré presque tous les jours. Si la grande distribution propose désormais du mouton halal pour l'Aïd, c'est que le marché est juteux. Il faut compter entre de 150 et 200 euros pour un agneau entier. Sachant que plusieurs milliers de familles musulmanes célèbrent chaque année cette fête dans l'Yonne. Mostapha Kerkri, le président du conseil régional du culte musulman regrette que la grande distribution fasse la loi au détriment des fidèles.

Mostapha Kerkri, président du Conseil régional du culte musulman en Bourgogne - Radio France
Mostapha Kerkri, président du Conseil régional du culte musulman en Bourgogne © Radio France - France Bleu Bourgogne

"Cette année il y a une plus forte pression"

Difficile pour les associations musulmanes de rivaliser avec les géants de la distribution qui passent des commandes essentiellement à destination de la région parisienne. Mais les familles de l'Yonne qui passent par les associations n'iront jamais acheter leur agneau en supermarché estime Mostapha Kerkri

"Ces familles ne seront jamais clientes de la grande distribution"