Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Aïd el-Kebir en Côte-d'Or : quelle législation pour l'abattage rituel ?

Entre 1.500 et 3.000 ovins ou caprins doivent être abattus ce dimanche en Côte-d'Or, pour fêter L'Aîd el-Kebir : une fête très importante pour les Musulmans qui dure jusqu'à mercredi. L'abattage est une tradition religieuse, ses conditions sont très encadrées en France.

FETE DE L'AID EL KEBIR EN 2017 A PERPIGNAN
FETE DE L'AID EL KEBIR EN 2017 A PERPIGNAN © Maxppp - Clementz Michel / PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Côte-d'Or, France

C'est une fête très importante pour les Musulmans, L’Aïd el-Kebir débute ce dimanche et va durer jusqu'à mercredi. Ce dimanche en Côte-d'Or, entre 1.500 et 3.000 ovins ou caprins, doivent être abattus. La liste des abattoirs autorisés pour l’année 2019 est disponible sur le site du Ministère de l’Agriculture. Dans notre département; il y a deux abattoirs pérennes à Châtillon-sur-Seine et Beaune (où se fournissent les professionnels et les restaurateurs) et deux abattoirs temporaires (pour les familles) à Is-sur-Tille et Chenôve.  

Découvrez ou redécouvrez ce rituel et sa législation dans le département. 

La tradition de l'abattage dans la religion musulmane 

L’Aïd el-Kebir suit le calendrier lunaire qui est indexé sur le pèlerinage à la Mecque. Il va durer jusqu'à mercredi, mais l'abattage de l'agneau lui ne peut se faire que ce dimanche dans les abattoirs temporaires. Les dates ont été fixées par le conseil français du culte musulman.

"Dans la tradition l'abattage de l'agneau se fait après la prière de l'Aïd. Il est destiné à être réparti en trois parties : une pour la consommation de la famille, la deuxième pour les invités ou en faire un cadeau et la troisième partie pour des dons aux nécessiteux," explique Mustapha Kerkri, président de l'Association Franco-Maghrébine de Chenôve.

La tradition, expliquée par Mustapha Kerkri, président de l'Association Franco-Magrhébine de Chenôve

Une législation stricte 

L'abattage des animaux est très encadré par les services de l'Etat. Des contrôles sanitaires dans ces abattoirs sont prévus, afin d'écarter les animaux malades et les viandes impropres à la consommation. Une marque officielle sera apposée sur les carcasses pour garantir la qualité sanitaire de la viande. Dans les abattoirs temporaires de Chenôve et d'Is-sur-Tille c'est ce dimanche que seront effectués ces sacrifices juste après la prière du matin. A Chenôve l'abattoir temporaire se trouve dans une extension de la mosquée 300 agneaux seront abattus.

Concernant le transport d'animaux vivants, ovins ou caprins vers les abattoirs, en l'absence de certification, les particuliers doivent faire appel à des professionnels. Les contrevenants s'exposent à un amende de 750 euros. 

La préfecture de Côte-d'Or rappelle que les particuliers ne peuvent pas pratiquer eux-mêmes des abattages. Les contrevenants s'exposent à des peines allant jusqu’à six mois d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende.