Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Aïd El-Kébir : la mairie de Garges-lès-Gonesse prête un terrain aux fidèles

-
Par , France Bleu Paris

Alors que s'ouvre ce vendredi l'Aïd El-Kébir, fête la plus importante pour les musulmans, la mairie de Garges-lès-Gonesse a mis un terrain à disposition des fidèles pour la prière, qui ne se fera pas cette année dans les mosquées de la ville, en raison du contexte sanitaire.

Les mosquées de Garges-lès-Gonesse, dans le Val d'Oise, seront fermées pendant l'Aïd El-Kébir.
Les mosquées de Garges-lès-Gonesse, dans le Val d'Oise, seront fermées pendant l'Aïd El-Kébir. © Maxppp - Darek Szuster

Il n'y aura pas de prière dans les mosquées de Garges-lès-Gonesse pour l'Aïd El-Kébir, qui s'ouvre ce vendredi 31 juillet pour trois jours. Comme d'autres villes de la région francilienne, la commune du Val d'Oise n'a pas voulu prendre de risques vu le contexte sanitaire

À la place, la fête musulmane sera célébrée par les fidèles sur un terrain vague, en extérieur. "Nous nous sommes rapidement entendus là-dessus avec les différentes associations musulmanes de la ville", confirme sur France Bleu Paris, ce vendredi, le maire UDI de Garges-lès-Gonesse, Benoit Jimenez. 

Une jauge maximale de 2.500 à 3.000 personnes

Après un comptage réalisée avec les associations pour estimer combien de fidèles pourraient se rendre sur place pendant le week-end, la jauge maximale a été fixée entre 2.500 et 3.000 personnes. "Cela permet de respecter les gestes sanitaires et la distanciation physique. Le masque est imposé pour entrer dans le complexe. Les bénévoles et agents municipaux veillent à cela."

Benoit Jimenez assure qu'il n'était pas question d'interdire à la communauté musulmane de se rassembler, même si le coronavirus circule plus dans le Val d'Oise qu'ailleurs en France - le département est placé en état de vulnérabilité modérée. "Il faut que l'on apprenne à vivre avec le virus, estime le maire de Garges-lès-Gonesse. Et je ne crois pas qu'il faille interdire ce type de manifestations,  ou d'autres d'ailleurs, à partir du moment où les mesures de sécurité sanitaires sont respectées. Apprendre à vivre avec le virus, ça veut dire nous adapter, changer nos habitudes, changer la méthode."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess