Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Airbnb veut créer 15.000 nouveaux hébergements de tourisme à la campagne

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

LA NOUVELLE ÉCO - Sébastien, ambassadeur Airbnb en Sarthe, loue une partie de sa maison de la Chapelle-Saint-Rémy depuis trois ans. Un bon complément de revenu, et de quoi faire de belles rencontres.

Un paysage du Perche sarthois
Un paysage du Perche sarthois © Maxppp - Christian Watier

Airbnb est en campagne... Littéralement. D'ici fin 2021, le site de location de logements entre particuliers veut conquérir la France rurale en ouvrant 15.000 nouveaux hébergements. En partenariat avec l'Association des maires ruraux de France, une campagne destinée aux propriétaires sera bientôt lancée. L'un des ambassadeurs de cette campagne est Sarthois : Sébastien Jeannin, de la Chapelle-Saint-Rémy, loue une partie de sa maison depuis juillet 2018. 

7.000 euros par an

"C'est tout l'étage de ma maison, avec un accès avec un escalier extérieur qui permet aux voyageurs d'être complètement indépendants. Une fois arrivé, il y a deux chambres, une grande salle de bain, avec toilettes." Ce qui l'a décidé à s'inscrire sur Airbnb ? Pour la place, d'abord : "Quand on a acheté la maison il y a une dizaine d'années, l'étage était déjà aménagé, et on avait déjà cette idée dans un coin de notre tête." Pour le complément de revenu, ensuite : "Ma femme est assistante maternelle à domicile, avec des contrats qui fluctuent. Donc, Airbnb c'est un bon complément de revenu. Sur l'année 2020, par exemple, nous avons gagné environ 7.000 euros." Pour la découverte d'autres gens, enfin : "C'est vraiment enrichissant. Ma fille de 10 ans participe avec nous et ça, c'est quelque chose qu'on apprécie et dont on est fier."

Depuis 2018, Sébastien a reçu des gens de tous horizons : "Avant la crise, on avait pas mal de nationalités. On a été surpris, parfois, de voir arriver des Chinois ou des Australiens. Des Européens aussi. On accueille aussi beaucoup de travailleurs en déplacement, qui viennent pour la semaine." Depuis l'arrivée du Covid, forcément, la donne a changé : la clientèle est essentiellement française.

L'autre changement, c'est que la campagne a volé la vedette aux grandes villes : de plus en plus de Français veulent prendre des vacances dans la nature, et si possible, avec peu de voisins. C'est justement pour cela qu'Airbnb souhaite développer l'offre rurale. Sébastien Jeannin l'a remarqué aussi : "On a eu des gens qui n'étaient pas forcément venus de loin. Par exemple, je pense à un couple venu avec ses enfants un week-end. Ils venaient d'Eure-et-Loir, juste pour changer un peu d'air ! Et effectivement, on voit de plus en plus de visiteurs de ce type depuis le début de la crise sanitaire."

► Réécoutez la Nouvelle éco en Sarthe ici, en diffusion du lundi au vendredi à 7h15 sur France Bleu Maine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess