Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Aires pour gens du voyage : si les communes du Cotentin ne se mettent pas d'accord, le préfet imposera

-
Par , France Bleu Cotentin

C'est un peu comme les éoliennes ou les déchetteries : il en faut mais personne n'en veut à côté de chez soi... Les communes du Cotentin n'arrivent pas à se mettre d'accord sur l'emplacement des aires de grand passage, destinées aux gens du voyage. Si cela dure, le préfet les imposera.

120 caravanes des gens du voyage avaient occupé le champ de foire de Brix en juillet dernier
120 caravanes des gens du voyage avaient occupé le champ de foire de Brix en juillet dernier © Radio France - Pierre Coquelin

Valognes, France

C'est un sujet qui a une fois de plus animé l'assemblée des maires de la communauté d'agglomération du Cotentin ce lundi 22 octobre : la création d'aires de grand passage pour les gens du voyage et les caravanes. Les élus de 129 communes étaient convoqués à Valognes, près de trois ans après la création de cette entité. Mais sur la question des aires d'accueil, pourtant obligatoires pour les communes de plus de 5 000 habitants, aucune solution n'a été trouvée.

La communauté d'agglomération a pourtant déjà obtenu une dérogation de l'Etat : comme ce n'est pas un territoire de transit, elle ne sera pas obligée de construire une aire de grand passage, mais elle peut en faire 3 petites (une de 120 places et deux de 60), moins douloureuses à supporter. Sauf que malgré ça, les élus n'arrivent pas à se mettre d'accord, personne n'en veut. Le président de la communauté d'agglomération, Jean-Louis Valentin, a donc tapé du point sur la table : "J'attends maintenant que les territoires se réunissent et se mettent d'accord, d'ici la fin de l'année, pour faire remonter trois propositions" espère l'élu. "Sans cela, je crains que l'Etat n'impose une solution".

L'an dernier, 25 caravanes des gens du voyages s'étaient installées sur le stade municipal de Valognes. - Radio France
L'an dernier, 25 caravanes des gens du voyages s'étaient installées sur le stade municipal de Valognes. © Radio France - Katia Lautrou

Le préfet n'hésitera pas à imposer le choix des terrains si besoin

Et il voit juste : le préfet, Gérard Gavory, a précisé ce lundi qu'il n'hésiterait pas à "imposer aux collectivités le choix des terrains". Il va signer le mois prochain le schéma départemental d'accueil des gens du voyage avec le président du conseil départemental. Ce schéma prévoit une aire de grand passage sur le territoire de Granville Terre et mer, une autre aire tournante dans le sud-Manche, et donc en principe trois aires plus petites dans le Cotentin.

"D'autant plus, pointe Jean-Louis Valentin, que tant que nous n'avons pas ces aires de passage, nous ne pouvons pas verbaliser les caravanes" qui s'installeraient de manière "sauvage". Le temps presse donc pour trouver une solution.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu