Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Aix-les-Bains : nouvelle étape dans la vente des anciens thermes nationaux

vendredi 4 mai 2018 à 18:53 Par Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie

Les élus d'Aix-les-Bains (Savoie) ont majoritairement renouvelé ce vendredi leur volonté de vendre les anciens thermes nationaux au groupement Bouygues-SAS. La ville a racheté le bâtiment à l'Etat en 2012, et depuis six ans, le dossier avance très lentement.

La façade des thermes Pétriaux en plein centre-ville d'Aix-les-Bains masque 50 000m2 de locaux dont 30 000 aménageables.
La façade des thermes Pétriaux en plein centre-ville d'Aix-les-Bains masque 50 000m2 de locaux dont 30 000 aménageables. © Radio France - Bleuette Dupin

Aix-les-Bains, France

Les élus d’Aix-les-Bains (Savoie) ont confirmé ce vendredi la vente des anciens thermes nationaux au groupement SAS-Bouygues Immobilier, pour 1,2 million d'euros, soit le prix d'achat par la ville à l'État en 2012. Le groupement devra présenter un projet d'aménagement de commerces et de services, d’environ 200 logements et de 400 places de parking. 

Les négociations avec les occupants ont pris deux ans

Une promesse de vente a déjà été signée avec ces mêmes promoteurs en juillet 2016, mais elle est obsolète. La nouvelle promesse qui sera signée prévoira les conditions de départ des actuels occupants : le groupe thermal Valvital occupe 1000 mètres carrés pour son siège, le CHS de Bassens occupe également près de 800 mètres carrés, il y a aussi l’office du tourisme et différents services municipaux à reloger. Depuis deux ans la ville négocie pour trouver une solution pour chacun. Tout le monde devra libérer les lieux avant le 30 juin 2020.

Les promoteurs vont acquérir 50 000m2 de bâtiment mais aussi un patrimoine à sauvegarder - Radio France
Les promoteurs vont acquérir 50 000m2 de bâtiment mais aussi un patrimoine à sauvegarder © Radio France - Bleuette Dupin

Quant à l’école d’esthétique Peyrefitte qui loue 1500 mètres carrés à la ville, elle devra négocier avec les futurs promoteurs si elle souhaite acheter ses locaux. 

Le désamiantage, un cadeau aux promoteurs, dénonce l’opposition

Le début des travaux est annoncé pour décembre 2020. La mairie prendra à sa charge les travaux de désamiantage. Estimés il y a deux ans autour de 500 000 euros, ils devraient plutôt avoisiner les 2,5 millions d’euros. L’opposition municipale dénonce un cadeau aux promoteurs. 

L’adjointe à l’économie Marina Ferrarri (Modem) souligne que « le jeu en vaut la chandelle » : entre un coût de 50 millions d’euros pour réhabiliter les thermes, ou de 15 millions pour reloger les services publics et financer le désamiantage, la ville reste gagnante pour l’élue, sans compter la demande d’aide financière auprès de l’État.

Quel sera le projet ?

Quel sera le projet architectural ?, s'interrogent de nombreux Aixois. Le précédent, qui prévoyait un bâtiment de dix-sept étages avait mobilisé les habitants contre cette "tour" en plein centre-ville. Le maire Dominique Dord (LR)  explique qu’un appel à projet sera lancé par les promoteurs. Le conseil municipal a prévu un « avis conforme ». Cela signifie que les élus pourront s'opposer au projet et le faire stopper. Il faudrait alors tout reprendre à zéro.

Reportage diffusé sur France Bleu Pays de Savoie