Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ajaccio : comment vit-on aux jardins de l’empereur ?

mardi 12 juin 2018 à 6:04 Par Patrick Rossi et Olivier Castel, France Bleu RCFM

Les jardins de l’empereur, un quartier qui fait souvent parler de lui, mais pas forcément en bien. Et pourtant, la mauvaise publicité n’est pas toujours justifiée. RCFM est allée à la rencontre de ces habitants qui résident sur les hauteurs d’Ajaccio.

Quelle vie au quartier des jardins de l'empereur ?
Quelle vie au quartier des jardins de l'empereur ? © Radio France - Olivier Castel

Ajaccio, France

2.200 personnes vivent dans le quartier les jardins de l’empereur. Ce quartier, situé sur les hauteurs d’Ajaccio défraye souvent la chronique. Les policiers y sont intervenus encore récemment. Depuis les incidents et les manifestations violentes de décembre 2015, la réputation des lieux en a pris un sérieux coup. Pourtant, il n’existe pas de zone dite de non-droit dans ce quartier où vivent ensemble corses, maghrébins et autres portugais. Certains ont fait néanmoins le choix de déménager. D’autres en revanche n’entendent pas quitter les lieux. Olivier Castel nous invite à une visite guidée de ce quartier.

Quelle vie au sein du quartier des jardins de l'empereur ?

Les jardins de l'empereur : un quartier où il fait bon vivre

Les jardins de l'empereur sont un quartier où il fait bon vivre. Claudine Tomasi, la présidente de l'association de quartier le revendique. Elle y réside depuis 50 ans.