Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des banderoles pour protester contre la 5G à Albi

-
Par , France Bleu Occitanie

Alors que les enchères pour attribuer les fréquences 5G doivent s'ouvrir mardi 29 septembre, un collectif tarnais a mené une action lors d'une journée de protestation mondiale contre la 5G. Ils appellent à boycotter les objets connectés.

Ce n'est pas la première fois que le collectif Exit5G fait ce genre d'action. Une nouvelle est prévue mardi 29 septembre.
Ce n'est pas la première fois que le collectif Exit5G fait ce genre d'action. Une nouvelle est prévue mardi 29 septembre. © Radio France - DR

Ces dernières semaines, le débat autour de la 5G s'est intensifié en France. Alors que la Convention citoyenne pour le climat avait demandé un moratoire sur cette question à Emmanuel Macron, le président affiche désormais sa volonté d'aller vite. Pour le collectif tarnais Exit 5G, il est important de sensibiliser la population aux enjeux du déploiement de cette nouvelle technologie. 

"On ne sait pas ce qu'il va se passer, il n'y pas d'infos. Le problème, c'est qu'on met en avant les avantages et on ne parle pas des inconvénients", pense Marc Langlois, le président du collectif. 

C'est pas forcément utile pour le grand public, ça va être un désastre écologique avec de nouveaux smartphones spécifiques à la 5G et certaines études pointent le danger des ondes électromagnétiques

Pour sensibiliser la population, Exit 5G décide de déployer des banderoles avec un message clair : "Stoppons la 5G, n'achetez pas d'objets connectés". "On axe tout sur le boycott des objets connectés parce que c'est la base de la pyramide 5G, et si les gens n'en achètent pas, tout peut s'effondrer", ajoute Marc Langlois. 

Marc Langlois, président du collectif Exit 5G

Partout en France, des collectifs, des scientifiques, des intellectuels mais aussi des élus demandent de prendre le temps avant de déployer le réseau 5G, qui permettrait entre autres une connexion 100 fois plus rapide que la 4G actuelle. "On n'est pas contre la 5G au fond, on veut simplement savoir s'il n'y a pas mieux et que les choses soient faites dans l'ordre", explique Marie-Elizabeth. 

Ces anti-5G ne réfutent pas les nombreux avantages que pourraient apporter cette technologie notamment au niveau des services, mais ils s'inquiètent d'un monde trop connecté. "Le confort c'est bien, mais c'est aussi l'humain qui l'apporte", pense Patrick, travailleur social de 44 ans. "Avoir des objets connectés qui nous permettent de faire des courses sans caissières, ce n'est pas forcément bien". 

Il faut trouver un juste milieu entre le monde tout connecté et le monde des Amish 

"La 5G favorisera les robots et donc ce sera un désastre social", ajoute Marc Langlois. 

Reportage sur une action du collectif Exit 5G à Albi

Le débat est ouvert

La 5G soulève encore de nombreuses incertitudes, notamment sur sa dangerosité. Pour faire réfléchir les élus de la région, le collectif Exit 5G a décidé d'écrire à tous les maires du Tarn. "Sur 315 courriers, j'ai reçu 10% de réponses, c'est beaucoup ! On va faire de l'information même si dans les communes rurales, la 5G ce n'est pas pour tout de suite, peut-être dans sept ou huit ans", détaille Marc Langlois. 

Dans les zones les moins couvertes, qualifiées de zones blanches, le déploiement de la 5G inquiète. Certains utilisateurs doivent libérer leur fréquence pour permettre l'arrivée de la 5G et se retrouve alors sans connexion. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess