Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Albiez-Montrond : des marmottes enterrées vivantes par la construction d'une nouvelle piste de ski ?

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

A Albiez-Montrond, en Savoie, une nouvelle piste de ski est en train d'être construite, pour relier le domaine skiable de la commune à celui des Karellis. Mais d'après l'association "Vivre et agir en Maurienne", des marmottes sont menacées d'être enterrées vivantes à cause du chantier.

A Albiez-Montrond, des marmottes sont menacées d'être enterrées vivantes selon l'association Vivre et agir
A Albiez-Montrond, des marmottes sont menacées d'être enterrées vivantes selon l'association Vivre et agir © Radio France - Bleuette Dupin

"Il y a un ensemble de terriers de marmottes là où la piste a été piquetée", explique Annie Collombet, la co-présidente de "Vivre et agir en Maurienne" (Savoie). La représentante de l'association parle de la piste Directissime, la première étape de la future liaison entre Albiez-Montrond et le domaine skiable des Karellis et dont les travaux ont commencé. "Nous avons mis un panneau 'marmottes' pour alerter le Maire. Enterrer des animaux vivants : c'est grave. Surtout  quand on se revendique comme étant une station de charme, hiver comme été", détaille Annie Collombet. 

L'association affirme en effet que les animaux sont toujours sur place et donc menacés. 

La mairie affirme que des études environnementales ont été menées

De son côté, le maire d'Albiez-Montrond, se défend : "des études quatre saisons ont été menées par des ingénieurs, et le projet a été validé par les services de l'Etat", explique jean Didier. "Je n'ai pas de problème particulier avec ces travaux". Toujours selon l'élu, les terriers bien présents et visibles sur place ne seraient plus "habités" aujourd'hui. 

"Les travaux ont commencé avant que les marmottes hibernent. Tous les anciens disent que les marmottes commencent à hiberner après la dernière pleine lune d'octobre", précise Jean Didier, en reconnaissant qu'il n'est pas un spécialiste des marmottes.

De son côté, Annie Collombet remet en cause l'étude environnementale qui a été menée sur ce projet : "l'écologue consultant qui a fait le travail était manifestant spécialisé dans les espèces végétales mais pas dans le reste. Dans le dossier, il y a plus de 150 espèces végétales, mais seulement deux variétés de papillons, quatre d'oiseaux et aucun mammifère. Donc on se dit que l'étude est notablement insuffisante. On ne peut pas s'abriter derrière pour dire qu'il n'y a pas de marmotte."

_L'étude est notablement insuffisante (...) On ne peut pas s'abriter derrière pour dire qu'il n'y a pas de marmotte—_Annie Collombet, de l'association Vivre et Agir en Maurienne

Les travaux continuent. L'ouverture de la piste de ski Directissime est prévue pour décembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess