Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Alcool interdit sur la voie publique à Cherbourg-en-Cotentin : "Pour un meilleur vivre ensemble"

-
Par , France Bleu Cotentin

Alors que la mairie de Cherbourg-en-Cotentin a pris un arrêté municipal jeudi dernier interdisant la consommation d'alcool en plein air, l'adjoint en charge de la sécurité revient sur une décision diversement accueillie, mais qui vise à éviter les nuisances et la violence.

Le nouvel adjoint en charge de la sécurité à Cherbourg-en-Cotentin, Pierre-François Lejeune prévient : ''l'arrêté municipal sera pérenne."
Le nouvel adjoint en charge de la sécurité à Cherbourg-en-Cotentin, Pierre-François Lejeune prévient : ''l'arrêté municipal sera pérenne." © Radio France - Benoît Martin

"Cherbourg n'est pas une ville dangereuse, mais comme de nombreuses autres communes, elle est confrontée à une hausse des nuisances liées à une consommation excessive d'alcool sur la voie publique". Ces propos sont ceux du nouvel adjoint en charge de la sécurité et de l'hygiène à l'échelle de Cherbourg-en-Cotentin, Pierre-François Lejeune.

C'est dernières semaines ont malheureusement été marquées à Cherbourg par un meurtre en pleine rue sur fond d'alcoolisation, mais aussi par une recrudescence des plaintes pour des comportements menaçants, et des nuisances liées à une consommation excessive d'alcool dans l'espace public. Face à cette situation, la mairie a décidé d'élargir l'arrêté municipal interdisant la consommation d'alcool dans la rue à l'ensemble du territoire de la commune. Jusque-là, le texte ne concernait que certaines zones de la commune de Cherbourg-Octeville, et rares étaient les habitants au courant de son existence. Désormais, l'essentiel de l'espace public de l'agglomération est concerné, en commençant par les plages, les aires de jeux ou encore les city-stades et de très nombreuses places et rues. 

"Pour l'instant, notre priorité, c'est la prévention et la pédagogie", souligne l'élu, Pierre-François Lejeune. "Nous voulons préciser le périmètre de l'arrêté, expliciter l'objectif de cette décision qui vise à faire de Cherbourg une ville où l'on peut faire la fête, mais sans les excès". A terme, la police nationale et la police municipale pourront sanctionner les contrevenants d'une amende d'un montant de 38 euros.

La population partagée par cette interdiction

Dans les rues de la ville, comme sur les plages de Collignon et Querqueville, la décision fait réagir. Il y a d'abord ceux qui regrettent l'interdiction catégorique. Parmi eux, des jeunes comme Eymeric et Matthieu arrivés depuis peu à Cherbourg-en-Cotentin. "C'est dommage d'être privés de l'opportunité de prendre un petit verre entre amis sur la plage verte. Il fait beau, c'est l'été. On a envie de sortir et de passer du bon temps dehors" indiquent ces jeunes adultes. Leur ami, Guillaume, est plus convaincu par la mesure. "C'est vrai que c'est dommage de ne plus pouvoir consommer une bière, mais trop souvent, la consommation dégénère!" reconnaît-il.

Il n'y a pas que les jeunes qui commentent la décision. Un peu plus loin Denise et Josiane ont leur avis sur cette décision. La première estime "qu'il fallait faire quelque chose face à ce fléau. J'ai habité 15 ans en centre ville à Cherbourg et on ne supportait plus les nuisances sonores liées à ces individus fortement alcoolisés qui hurlent dans les rues. C'est le genre de problème qui fait quitter le centre ville. Maintenant, je ne sais pas si l'interdiction, c'est la bonne solution?". Et son amie Josiane de poursuivre, "j'ai peur que ça entraîne l'effet inverse. Vous savez qu'en on interdit quelque chose, ça donne envie de transgresser la loi!".

Une chose est certaine, l'arrêté n'a rien de saisonnier. La mairie de Cherbourg ne compte pas le lever de si tôt.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess