Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : alcool, tabac, stupéfiants, écrans... Tous accros depuis le confinement ?

-
Par , France Bleu Provence

Depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, les addictions ont la belle vie. Un temps d'écran qui explose, davantage de cigarettes et d'alcool. Les deux derniers confinements ont d'ailleurs révélé une explosion de la consommation d'alcool à la maison.

La consommation d'alcool est en hausse depuis le début de la crise sanitaire il y a plus d'un an.
La consommation d'alcool est en hausse depuis le début de la crise sanitaire il y a plus d'un an. © Radio France - Sophie Glotin

Ces conduites addictives révèlent souvent une souffrance psychologique. Entre les confinements successifs, le couvre-feu qui s'éternise et la fermeture de nombreux commerces, le moral des Français n'est pas au beau fixe. Plus d'un Français sur deux estime que la crise a eu un impact négatif sur son moral. "Quand on ne travaille pas, on a parfois tendance à ne rien faire donc on boit. Parce qu'on pense au chômage, aux factures... à beaucoup de choses !", explique Sélim, un habitant d'Aix-en-Provence qui travaille normalement dans la restauration. Pour lui, boire était un moyen comme un autre d'oublier ses soucis. Depuis un mois, il n'a pas bu une goutte d'alcool. "Je me suis remis en question, et je me suis dit : ça ne sert à rien de boire tous les jours."

"Mes patients ont cité le confinement comme facteur d'aggravation de leur pathologie." - Michael Bazin, addictologue à Allauch

Si Sélim y arrive sans aide, de nombreux Français se tournent vers les spécialistes depuis le début de la pandémie de Covid-19. "Les patients que je connaissais déjà ont cité le confinement comme facteur d'aggravation, et bon nombre de personnes se sont aussi présentées pour la première fois dans les consultations en associant la dégradation de leur état psychologique aux confinements", détaille Michael Bazin, addictologue à l'hôpital d'Allauch. Les liens entre addictions et confinements commencent à être prouvés : selon une récente étude, plus d'un Français sur cinq boit davantage depuis le début de la crise sanitaire.

La faute aux restrictions sanitaires ?

Est-ce que cette consommation à la maison est due aux mesures de restrictions pour contrer la crise sanitaire, ou à une réelle augmentation ? "Forcément si on fait les calculs, on va plus boire à la maison vu qu'on boit moins dans les bars", affirme Rachel, étudiante à Aix-en-Provence. "Ça incite un peu plus à faire des mini-apéros à la maison en nombre restreint", renchérit son ami Marc. Leur consommation n'a pas augmenté, comme celle de Yoann. "C'est le fait de voir des gens et de partager quelque chose : là on ne se voit pas, donc forcément on ne boit pas. Je vois bien des amis qui sont en télétravail chez eux, et qui ont la bière ou le pastis facile : ce n'est pas mon cas", assure-t-il.

Les ventes d'alcool s'envolent en supermarché

Où se cachent les Français qui boivent plus ? On les retrouve dans les rayons des supermarchés, qui ont vu leurs ventes d'alcool s'envoler depuis un an. "On a une accélération des ventes par rapport à la fin de l'année 2020 : les champagnes progressent de 12 % et les vins blancs de 10 à 20%", abonde Audrey Sonnendrecker, directrice Vins et Spiritueux chez Carrefour. Et ces chiffres concernent uniquement ce groupe : au total en France sur les trois derniers mois, le chiffre d'affaires des alcools a bondi de près de 14 %.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess