Société

Alcoolisation des jeunes : "Nos ados nous renvoient à la figure nos propres excès"

Par Mathias Kern, France Bleu Gironde mercredi 5 mars 2014 à 13:05

Xavier Pommereau, psychiatre au CHU de Bordeaux
Xavier Pommereau, psychiatre au CHU de Bordeaux © Maxppp

Ils avaient bu, jusqu'à en être ivres. Une adolescente a été retrouvée inanimée dans une rivière en Bretagne après une "soirée cartable", soirée très arrosée marquant le début des vacances scolaires. Le psychiatre bordelais, Xavier Pommereau, analyse le phénomène, <em>"de véritables beuveries comme s'il s’agissait de tourner la page"</em>.

Chaque début de semaine, Xavier Pommereau, voit arriver dans son service au CHU de Bordeaux, des jeunes qui se sont "lâchés " au cours du week-end. Le phénomène inquiète le psychiatre : "Plus le cerveau de l’enfant est en contact avec de l’alcool, et c’est vrai aussi pour le cannabis, plus le risque de dépendance ultérieure est grand ."

"Entre 12 et 14 ans, le cerveau est particulièrement vulnérable." — Xavier Pommereau, psychiatre 

Pour Xavier Pommereau, il ne faut pas perdre de vue qu’on est dans "une société de consommation " et que nos ados nous "renvoient à la figure nos propres excès" . Selon lui, tous les ados sortent dans des fêtes avec beaucoup d’alcool. Et en la matière, les filles sont en train de rattraper les garçons.

Alcoolisation des ados : "Les filles sont en train de rejoindre les garçons dans ces expériences"