Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Alfortville : les parents ont obtenu la gratuité des activités périscolaires

mardi 4 août 2015 à 17:02 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

Les Nouvelles Activités Périscolaires (NAP) resteront finalement gratuites à Alfortville dans le Val-de-Marne. Face à la pression des parents d’élèves, le maire Luc Carvounas (PS) vient de renoncer à les rendre payantes.

Ecole illustration
Ecole illustration © Radio France

Les Nouvelles Activités Périscolaires (NAP) ne seront pas payantes à Alfortville dans le Val-de-Marne. A un mois de la rentrée scolaire 2015/2016, le maire, Luc Carvounas, a décidé de reconduire la gratuité des NAP pour une année.  

Il avait souhaité mettre en place une grille tarifaire de 30 à 150 euros par an en fonction des revenus des foyers. Mais face à l’hostilité générale, il a reculé. Le maire explique: "J’ai dit, ok, j’ajourne. Puisque les associations de parents d’élèves, les directeurs, les enseignants, les parents eux même souhaitent qu’on soit dans un travail croisé ensemble, j’ai dit : on y va ".

Les associations de parents d’élèves de la ville sont satisfaites de cette décision même si Mireille Motte, vice-présidente de l'Union locale des écoles, tient à mettre un bémol : "On a appris le 20 juillet une hausse de toutes les autres prestations péri-scolaires et extra-scolaires et la cantine, tout augmente ".

Le maire tient quand même à rappeler que ces activités périscolaires coûtent 1,4 million d’euros par an et que la ville va devoir une nouvelle fois se serrer la ceinture. Comme il faut trouver de l’argent, la mairie fait des économies ailleurs : "Cela veut dire que je vais geler les recrutements dans les écoles, dans les parcs et jardins, dans les crèches ."  Il y aura aussi moins de véhicules municipaux et les vœux à la population vont être supprimés indique Luc Carvounas.

E NAP à Alfortville

Luc Carvounas rappelle que 60% des communes du département font payer les NAP et augmentent aussi les impôts locaux. Il affirme que lui, il respectera sa promesse de campagne et qu’il n’augmentera donc pas les impôts locaux d’ici la fin de son mandat.