Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Allassac : les riverains s'opposent à la future usine de méthanisation dont le chantier vient de commencer

-
Par , France Bleu Limousin

A Allassac en Corrèze des habitants refusent de vivre à côté d'une usine de méthanisation. Depuis le début de l'été les travaux de construction de celle-ci ont commencé au lieu-dit la Prade. Les riverains redoutent les nuisances, circulation de camions et odeurs en particulier.

 Les porteurs du projet précisent que les arbres bordant le site où le chantier a commencé début juillet seront conservés pour cacher au maximum la future usine.
Les porteurs du projet précisent que les arbres bordant le site où le chantier a commencé début juillet seront conservés pour cacher au maximum la future usine. © Radio France - Philippe Graziani

Les travaux de terrassement, très importants, ont commencé début juillet. C'est une grosse usine de méthanisation qui est en train de sortir de terre à Allassac au lieu-dit la Prade. Le projet est porté par 5 agriculteurs du secteur avec un investissement total de 5 millions d'euros pour traiter 30 tonnes d'effluents par jour. Une perspective qui n'est pas vue du tout d'un bon œil par la centaine de riverains du site répartis sur deux hameaux, la Prade et la Faurie. L'un d'eux Matthieu Faure, agent immobilier, fait remarquer qu'avec ce projet, les maisons du secteur ne vaudront plus rien. "Vous préféreriez acheter à côté d'une usine de méthanisation ou sans l'usine ?" interroge-t-il. 

Un risque pour les habitations

Les opposants qui viennent de se regrouper dans une association craignent essentiellement les odeurs des effluents et la noria de camions qui livreront ces derniers tous les jours. "Il y a quand même une dangerosité il me semble pour les habitations puisque vous êtes sur une production de gaz" fait aussi remarquer Matthieu Faure. Les riverains dénoncent également l'impact environnemental et écologique d'un tel chantier. Ils redoutent notamment les torrents d'eau qui se déverseront forcément lors des fortes pluies en amont de l'usine située sur un terrain pentu.

Une usine peu visible, les odeurs traitées

Les agriculteurs ne comprennent pas cette opposition rappelant qu'il y a déjà sur le même site une telle unité de méthanisation créée en 2016 par l'un d'eux et qui n'a jamais suscité le moindre reproche. "S'il y a un problème avec la méthanisation ça fait 4 ans qu'ils (les riverains NDLR) seraient dans la cour et me diraient : qu'est-ce que t'a fait là !" indique Jérôme Breuil. Certes le nouveau projet est beaucoup plus gros mais tout a été prévu pour limiter les désagréments pour les riverains précisent les porteurs du projet. D'une part l'usine sera en grande partie enterrée pour être le moins visible possible. Les effluents seront stockés dans un silo pourvu d'un système de traitement des odeurs. Quant aux camions Jérôme Breuil précise que 30 tonnes d'effluents par jour "ça représente un seul camion par jour". L'agriculteur précise enfin que près de 200 000 euros sont consacrés dans le projet à la réduction des désagréments. La nouvelle usine de méthanisation devrait ouvrir en juillet 2021

Choix de la station

À venir dansDanssecondess