Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Allonnes : les derniers habitants de l'immeuble Chabrier font leurs cartons avant sa démolition en 2022

-
Par , France Bleu Maine

C'est un déménagement taille XXL. Les douze étages de la barre Chabrier d'Allonnes se vident avant sa démolition programmée en 2022. Certains habitants quittent avec nostalgie ce bâtiment emblématique des années soixante, le premier de la ville nouvelle.

L'immeuble Chabrier a 12 étages qui se vident progressivement avant sa démolition en 2022
L'immeuble Chabrier a 12 étages qui se vident progressivement avant sa démolition en 2022 © Radio France - Alice Kachaner

Allonnes, France

La barre Chabrier, c'est tout un symbole de la ville d'Allonnes : le premier immeuble de la ville nouvelle construit en 1961. Il va être démoli en 2022 dans le cadre d'une vaste opération de renouvellement urbain dont l'objectif est d'éclaircir la ville en proposant des logements plus modernes et plus bas. Une page qui se tourne pour les habitants du quartier prioritaire de Chaoué.

Je suis émue de quitter 31 ans de ma vie", regrette une locataire

L'immeuble Chabrier est gris, imposant, massif : douze étages, 160 logements et des volets blancs qui se ferment les uns après les autres au fil des départs. Geneviève Leroy a fermé les siens il y a quelques jours. Cette septuagénaire a passé près de la moitié de sa vie dans cet immeuble. Elle a déménagé un peu plus loin mais a du mal à trouver ses marques. 

La barre Chabrier construite en 1961 est le symbole de la ville nouvelle d'Allonnes - Radio France
La barre Chabrier construite en 1961 est le symbole de la ville nouvelle d'Allonnes © Radio France - Alice Kachaner

"Je suis émue de quitter 31 ans de ma vie. En déménageant, je m'éloigne de mes amis du quartier. Il faut changer ses petites habitudes, même mon chien a du mal à supporter, depuis qu'on est partis, il n'arrête pas d'aboyer", lâche-t-elle les larmes aux yeux.

Beaucoup de souvenirs

Bien sûr, la barre Chabrier est vieillissante, la rénover aurait été très coûteux, ses ascenseurs sont capricieux, les canalisations souvent bouchées. Jennifer, la trentaine, fume une cigarette au pied de la barre. Elle y a vécu, ses grands-parents aussi. Forcément cet immeuble c'est beaucoup de souvenirs : "cet immeuble, pour moi, c'est des soirées passées avec des voisins, de la famille, sur les bancs. Franchement, on était bien là!"

Les habitants du quartier témoignent

Une vaste opération de relogements est en cours

Pour aider les habitants à passer le cap, le bailleur, Sarthe Habitat, a mis en place un accompagnement personnalisé. "On a une personne à l'agence qui est dédiée à ça. Il faut savoir comment les gens vivent cette démolition, les relogements. Ces entretiens peuvent durer longtemps. On recueille les souhaits des locataires, pour savoir qu'elle était leur histoire de vie et leur proposer des logements adaptés", explique Claire Lemercier, responsable de l'agence d'Allonnes.

La ville poursuit ainsi sa transformation. De nouveaux logements, des maisons et de petits immeubles, seront construits en 2022 dans des zones plus excentrées. Un autre immeuble sera également démoli en 2024, dans le quartier des Perrières, aux 1-7 rue des rosiers.

Une fresque de la barre Chabrier à Allonnes - Radio France
Une fresque de la barre Chabrier à Allonnes © Radio France - Alice Kachaner
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu