Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'association PAZ dénonce les conditions de vie de deux éléphantes, le cirque Medrano se défend

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

L'association Paris Animaux Zoopolis s'indigne des conditions de vie de deux éléphantes qui se trouvent à Aimargues (Gard) au Jungle Park sur un terrain appartenant au cirque Medrano. Les propriétaires se défendent et assurent que Mina et Kamila sont très bien traitées.

Les deux éléphantes dans un champs de quatre hectares à Aimargues
Les deux éléphantes dans un champs de quatre hectares à Aimargues © Radio France - Mélodie Viallet

L'association de défense de la cause animale, Paris Animaux Zoopolis, a diffusé il y a quelques jours sur internet une vidéo montrant deux éléphantes sur un terrain appartenant au cirque Medrano à Aimargues. Un terrain qui, l'été, devient le Jungle Park, un endroit où le public peut venir observer les animaux du cirque. Habituellement les animaux du cirque se trouvent à Aimargues quatre mois par an, mais avec le confinement cette année ça a été un peu plus long. 

" Nous demandons que ces éléphantes soient placées dans un refuge", Amandine Sanvisens.

Cette vidéo a été envoyée à l'association par des personnes qui préfèrent rester anonymes, mais qui voulaient dénoncer les conditions de vie de ces deux éléphantes, Mina et Kamila qui ont 49 et 50 ans, explique Amandine Sanvisens la présidente de Paz avant d'ajouter" sur la vidéo on les voit faire des mouvements répétés continuellement sans but apparent, appelés stéréotypies.

Ces mouvements sont causés par un ennui profond chronique. Leur enclos est minuscule et leur environnement pauvre". Elle demande le placement de Mina et Kamila dans un sanctuaire adapté à leurs besoins.

Amandine Sanvisens la présidente de Paz pointe du doigt sur cette vidéo un enclos trop petit

Romain, monsieur Loyal répond à l'association que c'est faux

" Nos éléphantes ont plus de quatre hectares juste pour elles, elles vont bien", un membre de Medrano.

Une des deux éléphantes dans le terrain de quatre hectares
Une des deux éléphantes dans le terrain de quatre hectares © Radio France - Mélodie Viallet

France Bleu Gard Lozère a ainsi décidé suite à la diffusion de cette vidéo, de se rendre sur place, sans prévenir de notre venue afin d'éviter une éventuelle mise en scène de la part des propriétaires du site. En arrivant sur place nous avons constaté que les éléphantes étaient en liberté dans un immense terrain.

Reportage sur place de Mélodie Viallet

L'un des responsables du Jungle Park qui travaille pour Medrano, mais qui préfère garder l'anonymat, a ensuite accepté de nous parler et nous a même emmené voir Mina et Kamila. "Nous avons été très touchés par la diffusion de ces images, nos éléphantes sont très bien traitées et disposent d'un immense terrain plus de quatre hectares. Je ne comprends pas ces accusations, j'invite toutes les associations à venir nous rendre visite pour vérifier par elles mêmes, Mina et Kamilia ne manquent de rien elles vont bien" explique, en colère, ce responsable de chez Medrano.

De son coté PAZ est persuadée que les équipes de Medrano ont changé les éléphantes de place suite à la diffusion de la vidéo afin d'éviter toute polémique. Romain, le monsieur Loyal du cirque s'explique : "Dans la vidéo, on voit les éléphantes dans leur enclos de deux hectares, mais elles n'y sont que quand leur dresseur n'est pas disponible, par exemple quand il se lave, sinon les éléphantes sont toujours dans l’immense champ. Ça n'est pas correct de la part de l'association, nous sommes dégoûtés par tout cela". 

Selon la présidente de PAZ Amandine Sanvisens les mouvements répétés des éléphantes prouvent qu'elles ne vont pas bien

Romain, monsieur Loyal chez Medrano répond qu'elles vont très bien et que si elles font des mouvements répétés il y a une explication

Une des deux éléphantes avec son dresseur
Une des deux éléphantes avec son dresseur © Radio France - Mélodie Viallet

PAZ , d'une façon plus générale demande au gouvernement d'interdire tous les cirques avec des animaux. L'association est déjà à l'origine du retrait des animaux sauvages dans les cirques à Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu