Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Alsace Lait confrontée à la baisse de la consommation des produits laitiers

-
Par , France Bleu Alsace

D'après une enquête publiée par le CSA : seuls 65% des Français indiquent avoir consommé au moins une fois du lait en 2018. Pour faire face à cette baisse de la consommation Alsace Lait s'est adaptée.

Chaque jour, Alsace Lait produit 150 tonnes de produits laitiers.
Chaque jour, Alsace Lait produit 150 tonnes de produits laitiers. © Radio France - Marie Roussel

Hœrdt, France

C'est un fait : la consommation du lait, et plus largement des produits laitiers, est en baisse en France. Le CSA a publié une enquête, dans laquelle seuls 65% des Français indiquent avoir consommé au moins une fois du lait en 2018. "Les gens consomment moins de yaourts, moins de fromages blancs, moins de lait frais, moins de lait UHT", énumère avec dépit Pascal Bertrand, le directeur marketing RD d'Alsace Lait. 

Des produits laitiers plus naturels

La coopérative, qui fête en 2019 ses quarante ans, fait donc face à un contexte difficile. "On a des personnes anti-lait qui disent que le lait n'est pas bon pour les humains", poursuit Pascal Bertrand. Une tendance qui existe depuis de très nombreuses années et qui a aujourd'hui un peu plus d'écho." 

Le site de production d'Alsace Lait, à Hoerdt. - Radio France
Le site de production d'Alsace Lait, à Hoerdt. © Radio France - Marie Roussel

Cette baisse s'explique aussi par le développement des produits végétaux, qui ont le vent en poupe chez les consommateurs. Pour s'adapter face à ce nouveau mode de consommation, Alsace Lait est en train de supprimer les additifs et les colorants dans ses produits laitiers, pour les remplacer par des produits plus naturels. 

Le bio, en revanche, n'est pas encore d'actualité. "On y réfléchit mais on n'a rien concrétisé, ni en terme de production, ni en terme de commercialisation, détaille le directeur général d'Alsace Lait, Frédéric Madon. On ne collecte et on ne produit que du lait de vache conventionnel. aujourd'hui l'ensemble de nos producteurs se sont concentrés sur cette production-là. 

Nos producteurs n'ont pas voulu et souhaité s'orienter vers le bio." Frédéric Madon, directeur général d'Alsace Lait

Aujourd'hui, Alsace Lait compte aussi sur son développement à l'export, "un relai de croissance incontournable" pour continuer à produire d'après Frédéric Madon. Le chiffre d'affaire annuel de la coopérative se maintient autour des 120 millions d'euros annuels.