Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Alter-tour: des cyclistes écologistes font escale dans la Marne

jeudi 2 août 2018 à 5:25 Par Raphaël Cann, France Bleu Champagne-Ardenne

Alter-tour a fait étape ce mercredi 1er août dans la Marne. Depuis le 14 juillet, près de 300 cyclistes se relaient sur la route d'Amiens à Strasbourg et s'arrêtent pour découvrir des initiatives écologistes.

Les alter-cyclistes durant leur pause déjeuner
Les alter-cyclistes durant leur pause déjeuner © Radio France - Raphaël Cann

Maisons-en-Champagne, France

Une trentaine de cyclistes d'Alter-tour ont assisté aux 1ères rencontres dédiés à la permaculture ce mercredi 1er août à Maisons-en-Champagne. Cette étape est l'une des nombreuses découvertes d'initiatives écologistes qui jalonnent leurs trajets d'Amiens à Strasbourg. Au total, près de 300 cyclistes se relaient du 14 juillet au 26 août pour ce tour. 

L'un des ateliers dédiés à la permaculture à Maisons-en-Champagne - Radio France
L'un des ateliers dédiés à la permaculture à Maisons-en-Champagne © Radio France - Raphaël Cann

Hervé, un quinquagénaire, en est à sa 5ème participation à l'Alter-Tour. Cet épicier du Limousin a décidé d'arrêter de donner des sacs en plastique à ces clients après l'une des étapes: "On avait une conférence d'une femme qui avait écrit un livre sur l'expérience 0 déchets. Ça m'a incité à y réfléchir à deux fois."

Chaque cycliste se voit attribuer une tâche quotidienne.  - Radio France
Chaque cycliste se voit attribuer une tâche quotidienne. © Radio France - Raphaël Cann

Durant cette étape, les cyclistes sont installés dans des tentes sur le terrain de foot de la commune. Écolo jusqu'au bout, ils sont équipés de toilettes sèches, font leur propre savon et ne cuisinent que des plats végétariens issus d'agriculteurs bio locaux. Annie, l'une des alter-cyclistes, est devenu végétarienne après sa première participation: "En rentrant chez moi, je me suis dit que j'allais continuer à manger sans viande. Alter-tour m'a appris à cuisiner végétarien."

"Nous incarnons les mêmes valeurs que les gens que nous rencontrons", explique Vincent, l'un des organisateurs de l'Alter-Tour. "On va voir des alternatives, mais nous sommes nous-mêmes une alternative. Les participants apprennent aussi à vivre, à penser, à consommer différemment."

Côté budget, l'Alter-tour se finance grâce aux dons des participants. Le prix est libre, mais une cotisation quotidienne est demandée aux cyclistes. D'après les organisateurs, la cotisation moyenne serait de 30€.

Pour connaître le trajet de l'Alter-tour, rendez vous sur leur site internet.