Société

Amiante : EDF à nouveau poursuivi par d'anciens salariés de la centrale d'Arjuzanx dans les Landes

Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne lundi 10 février 2014 à 13:06

Manifestation Mont-de-Marsan
Manifestation Mont-de-Marsan © Radio France - Frédéric Denis

Ces deux anciens ouvriers accusent EDF de ne rien avoir fait pour les protéger de l'amiante. Ils souffrent aujourd'hui gravement des poumons et demandent au tribunal des affaires de sécurité sociale de Mont-de-Marsan de reconnaître la faute inexcusable d'EDF.

Le procès s'est déroulé ce lundi matin devant une centaine de personnes venues soutenir les anciens salariés depuis Mimizan et Morcenx. Deux bus ont été affrétés par la CGT de la Haute Lande. L'avocate d'EDF a expliqué que le groupe avait toujours respecté les textes réglementaires en vigueur sur l'amiante, qu'elle n'a jamais dépassé les seuils d'exposition pour ses salariés à Arjuzanx. Le tribunal des affaires de sécurité sociale de Mont-de-Marsan rendra sa décision le 18 avril. A ce jour, l’amiante à Arjuzanx**** a fait 119 victimes, 35 sont décédées. 

Complément d'enquête pour quatre anciens salariés

Le recours de quatre autres anciens salariés de la centrale d'Arjuzanx a été reporté car les avocats d'EDF ont demandé un complément d'enquête pour leurs dossiers. Ces quatres salariés devront donc attendre pour avoir droit à un procès.

Cette situation révolte Jean-Claude Dumartin de la CGT. Le syndicaliste, lui-même ancien de la centrale d'Arjuzanx, s'occupe des dossiers des victimes de l'amiante. Il ne comprend pas l'attitude du groupe énergétique. Selon lui, la faute inexcusable d'EDF a déja été reconnue 94 fois par plusieurs tribunaux pour d'anciens salariés de la centrale d'Arjuzanx.