Société

Amiens : Les résidents de la maison Cozette expulsés

Par Paul Barcelonne, France Bleu Picardie mercredi 5 juillet 2017 à 11:39

La maison Cozette, située place Vogel à Amiens, a été évacuée ce mercredi matin vers 6h
La maison Cozette, située place Vogel à Amiens, a été évacuée ce mercredi matin vers 6h © Radio France - Paul Barcelonne

Les derniers résidents de la maison Cozette à Amiens ont été expulsés ce mercredi matin. Une dizaine de squatteurs occupait ce bâtiment, qui appartient à la mairie d'Amiens, depuis septembre dernier.

Les derniers résidents de la maison Cozette à Amiens ont été expulsé ce mercredi matin. Ils étaient encore une dizaine à l'intérieur. Huit cars de CRS sont intervenus vers 6h. "C'était violent, ma première image en me réveillant c'est le chef des flics" raconte Flem, une résidente installée dans le squat de la place Vogel à Amiens depuis septembre. "On se doutait que ce ne serait pas un petit dej en douceur !".

Les résidents étaient sous le coup d'une expulsion depuis le 1er juillet dernier. "Ce n'est pas vraiment une surprise, on s'y attendait" continue Flem "On n'attendra pas les solutions de la mairie". La mairie d'Amiens a, début 2017, indiqué qu'elle proposerait des solutions de relogements aux résidents. La maison Cozette lui appartient, elle envisage d'y construire des logements étudiants.

Les résidents de la maison Cozette avaient installé une banderole sur la façade du bâtiment - Radio France
Les résidents de la maison Cozette avaient installé une banderole sur la façade du bâtiment © Radio France - Paul Barcelonne

D'autres squats en construction ?

Le collectif La Brèche, un collectif de précaires, chômeurs et étudiants, occupaient la maison Cozette, place Vogel à Amiens, depuis le 15 septembre dernier. "Avec la volonté de faire vivre une culture différente, on ne fait pas de l'économie, on ne gagne pas d'argent" raconte Renaud, un jeune Amiénois venu soutenir les résidents à l'occasion d'un petit-déjeuner organisé devant la maison Cozette, ce mercredi matin. Les membres du collectif et les résidents espèrent "construire d'autres squats, pour conserver les activités". "En attendant on va rassembler nos affaires, et tout mettre en sûreté" détaille Flem. Le collectif La Brèche organisait, au sein du bâtiment, des concerts, des conférences, des ateliers. Et encore un festival féministe, le week-end dernier.

Flem résidait à la maison Cozette depuis le 15 Septembre dernier