Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Amiens : lors du rassemblement pro-Palestine, la moitié du cortège part en déambulation, aucun incident relevé

-
Par , France Bleu Picardie

Ce samedi en fin d'après-midi, alors que le rassemblement pro-Palestine touchait à sa fin devant la Maison de la Culture à Amiens, 130 manifestants, essentiellement des jeunes non politisés, sont partis pour une déambulation imprévue, direction la gare. Aucun incident n'a été relevé.

La déambulation imprévue s'est terminée devant la garde d'Amiens, avant une dispersion vers 18h30.
La déambulation imprévue s'est terminée devant la garde d'Amiens, avant une dispersion vers 18h30. © Radio France - Jeanne Daucé

Un rassemblement pro-Palestine était organisé ce samedi 15 mai en fin d'après-midi, sur le parvis de la Maison de la Culture à Amiens. Une manifestation statique, c'était en tout cas ce qui était prévu sur le papier ; car 130 des 250 manifestants présents ont décidé de faire une déambulation dans Amiens, alors que le rassemblement était sur le point de se terminer. "En arrivant à la manifestation vers 17h devant la Maison de la Culture, je pensais qu'on allait marcher... Mais un monsieur nous a dit à 17h45 que c'était fini, ça m'a déçu, c'était trop court", explique Lyes Aissaoui, le jeune homme à l'origine de cette déambulation.

"Je ne vois pas l'intérêt de crier trois-quatre minutes, puis de rentrer chacun chez soi"

"Je ne vois pas l'intérêt de se réunir, de crier trois-quatre minutes et de repartir chacun chez soi, poursuit ce leader improvisé. Le fait de marcher : on se fait un peu voir, on manifeste notre colère, les gens nous entendent... et on fait voir aux Palestiniens qu'on est avec eux, qu'on les soutient".

Ce groupe de 130 manifestants, essentiellement des jeunes pas ou peu politisés, se sont mis en marche vers la gare d'Amiens. Tous les accès au centre-ville ont été bloqués par les policiers ; le cortège est donc passé par les boulevards, occasionnant des ralentissements sur la route. Aucun débordement ni incident n'ont été relevé, indique ce samedi soir la police. Lyes Aissaoui, le jeune à l'origine de cette déambulation, envisage de réorganiser des manifestations pro-Palestine dans les prochaines semaines, et peut-être même dès le week-end prochain.

Sur le rassemblement avant la déambulation, environ 250 personnes étaient présentes devant la Maison de la Culture, avec notamment des syndicats comme la CGT, des militants et des politiques comme le député Picardie Debout François Ruffin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess