Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Anglet : une famille touchée par la générosité des internautes pour leur fils malade

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

La famille Mathieu vit un cauchemar depuis juin 2019. On découvre à Loïs leur fils de 16 ans à l'époque une tumeur très rare et incurable. Depuis ils l'accompagnent. Ils ont d'ailleurs découvert il y a quelques semaines l’existence d'un traitement qui peut apaiser les symptômes.

Marie-Line Mathieu accompagne son fils dans sa maladie depuis juin 2019
Marie-Line Mathieu accompagne son fils dans sa maladie depuis juin 2019 © Radio France - Anthony Michel

Il y a un an, la vie de Loïs, 16 ans, à l'époque, et celle de sa famille a été complètement bouleversée. En juin 2019, le jeune Angloy a commencé à avoir des symptômes étranges.  "Je le trouvais un peu fatigué depuis deux trois semaines, il maigrissait alors qu'il mangeait normalement, et un jour il nous a annoncé qu'il avait des fourmillements dans les doigts de la main droite, et de la joue droite", explique Marie-Line Mathieu, la maman de Loïs.

Rapidement le couperet tombe, après quelques analyses, ils découvrent qu'il s'agit d'un gliome du tronc cérébral, une tumeur très rare et incurable avec une espérance de vie de 6 à 12 mois.

Loïs n'avait que 16 ans lorsqu'il a ressenti les premiers symptômes de sa maladie
Loïs n'avait que 16 ans lorsqu'il a ressenti les premiers symptômes de sa maladie - Marie-Line Mathieu

"La c'est la descente aux enfers, très vite tout s'est enchainé, très rapidement il a commencé à voir double, à avoir une perte de force dans la main, à boiter, à avoir des difficultés à marcher", détaille la maman du jeune homme. Loïs est hospitalisé, il passe par des séances de radiothérapie, de thérapies ciblées jusqu'en février dernier. A ce moment-là, ils doivent tout arrêter à cause de graves effets secondaires.

Depuis le garçon n'a plus de traitement. Mais depuis quelques semaines, les parents de Loïs ont appris par d'autres parents avec qui ils sont un contact qu'un traitement expérimental existait à l'étranger. "Ça met la tumeur en sommeil, si ça pouvait faire un peu régresser la tumeur, ça permettrait d'améliorer sa qualité de vie". Un médicament qui n'existe pas encore en France, mais aux Etats-Unis et en Allemagne. Le père de Loïs a donc pris la direction d'une clinique privée à Francfort ce dimanche pour aller chercher ce médicament.

10 000 euros de traitement

Un traitement qui a un coût, 850 euros / semaine, soit un peu plus de 10 000 euros en tout.  "La on s'est retrouvé d'un coup au pied du mur à devoir trouver de l'argent, alors on a décidé de lancer cette cagnotte, et tout s'est emballé, en 36h on avait déjà réuni toute la somme, c'est bouleversant" explique Marie-Line. 

Marie Line nous confiait qu'elle clôturerait la cagnotte Leetchi dans la semaine, l'objectif étant atteint. Le surplus de la cagnotte sera donné pour la recherche de la maladie qui touche son fils. Marie Line qui espère  que ce médicament puisse être rapidement disponible aussi en France et que la recherche en général se développe autour de la maladie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu