Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EN IMAGES - Angoulême : le ministre de la Culture hué au moment de lancer l'année de la BD

-
Par , , , France Bleu La Rochelle

Au moment de lancer officiellement l'Année de la bande-dessinée à Angoulême ce jeudi midi, le ministre de la Culture, le maire de la ville et l'organisateur en chef du festival, ont été largement hués par les opposants à la réforme des retraites.

Franck Riester (à droite) lève une bande-dessinée sous les huées des manifestants.
Franck Riester (à droite) lève une bande-dessinée sous les huées des manifestants. © Radio France - Julien Fleury

La fête a été gâchée, jeudi à 13h, au moment de lancer officiellement l'année de la bande dessinée en France. Alors que sonnaient les cloches de l'hôtel de ville, on entendait mieux les cris des manifestants opposés à la réforme des retraites.

Des chants et des huées qui ont accompagné tous les discours, celui de Franck Bondoux, organisateur en chef du festival, et celle de Xavier Bonnefont, le maire d'Angoulême. Quant au ministre de la Culture, Franck Riester, présent lui aussi sur la petite tribune installée devant l'hôtel de ville, il n'a pas pris la parole.

Les forces de l'ordre ont bloqué l'accès à la place de l'hôtel de ville aux manifestants. - Radio France
Les forces de l'ordre ont bloqué l'accès à la place de l'hôtel de ville aux manifestants. © Radio France - Julien Fleury

"Je ne me dégonflerai pas ", a répondu le maire aux chants entonnés. Une centaine de manifestants étaient présents pour protester contre le gouvernement et la réforme des retraites. Les forces de l'ordre ont bloqué l'accès à la place de l'hôtel de ville aux manifestants pour laisser le temps au ministre de la Culture de rejoindre le président de la République. Emmanuel Macron déjeunait, à 13h, avec les auteurs et éditeurs de BD dans le restaurant installé dans le Vaisseau Moebius qui héberge la Cité internationale de la bande-dessinée. Le barrage de CRS a rapidement été levé et les manifestants ont pu se masser devant l'hôtel de ville d'Angoulême.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu