Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Anna, premier bébé né à Saint-Geniès depuis près de 50 ans

lundi 24 juillet 2017 à 19:26 Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault

Les parents de la petite Anna racontent sa naissance mouvementée, dimanche matin à Saint-Geniès-des-Mourgues sur la place centrale du village alors qu'ils partaient pour la clinique.

Lisa 4 ans et demi, au chevet de sa maman et d'Anna née dimanche
Lisa 4 ans et demi, au chevet de sa maman et d'Anna née dimanche © Radio France - MC

Saint-Génies-des-Mourgues, France

Les minutes les plus intenses de leur vie? Sans doute. Au lendemain de la naissance de leur deuxième enfant, les jeunes parents d'Anna se remettent de leurs émotions: un accouchement express sur le siège passager de la voiture dimanche à Saint-Geniès-des-Mourgues, avec l'aide des habitants. Récit de Laura et Martin, rencontrés à la maternité avec Anna et leur aînée, Lisa, 4 ans et demi .

Et là elle me dit: "Gare toi en urgence, ça va sortir"

Tout commence à 10h40 ce dimanche matin. Premières contractions. Les parents appellent le samu, sans résultat après 10 minutes en attente. La sage femme leur conseille soit d'attendre l'arrivée d'un médecin, soit de partir tout de suite. Deuxième option. Sauf que... en route pour la clinique, "à Saint Brès ma compagne me dit "est-ce que tu as pris le dossier médical?" raconte Martin. Bien sûr, je l'avais oublié! Donc on fait demi tour. A la maison je prends le dossier. Arrivés à la boulangerie, elle perd les eaux et là elle me dit : "gare toi en urgence ça va sortir!"."

Martin: "j'ai senti les petites épaules et je l'ai sortie"

Les voisins apportent du linge, tiennent la main de Laura. Son compagnon Martin a le médecin au téléphone qui le guide: "J'ai vu la tête qui était sortie, la tête toute bleue et j'ai mis les mains, j'ai senti les petites épaules et l'ai sortie". Anna respire tout de suite, pousse son premier cri. "En 10 minutes chrono c'était réglé. C'était chargé en émotion".

Pas eu le temps de souffrir, pas eu le temps de paniquer, le temps de rien! On s'est retrouvé à trois dans cette voiture, c'était sympa...

Rapide? "Quatre contractions, une perte des eaux, une autre contraction et le bébé était là. Magique**"** résume Laura, 24 ans, le bébé endormi dans les bras."La journée la plus intense, la plus merveilleuse parce que pas de douleur. C'est l'instinct animal qui ressort. Il faut faire les choses vite et bien, on n'a pas le choix. Pas eu le temps de souffrir, pas eu le temps de paniquer, le temps de rien! On s'est retrouvé à trois dans cette voiture, c'était sympa". Et entre temps, il leur aura fallu aussi se mettre d'accord sur un prénom, parce qu'ils ne connaissaient pas le sexe du bébé.

Laura, la maman: "C'est un scénario inattendu, mais c'est celui que je préfère. Magique"

Elle garde en mémoire aussi l'attention des habitants, de ceux qui lui tenaient la main, lui apportaient des coussins: "la solidarité, l'humanité des gens, c'est beau". Martin se souvient lui des "félicitations... Ils nous ont tous embrassés. C'est une grande famille".

Anna est donc le premier bébé né à Saint-Geniès depuis plus de 50 ans. Une fierté pour les parents: "je ne pense pas qu'il y en ait encore beaucoup qui accouchent dans les petites villages sans hôpital, à l'ancienne!" commente Laura.

Quelle image forte garderont-ils de ce moment?