Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Annecy : avis défavorable de la commission d'enquête sur le Centre des Congrès

mardi 3 mai 2016 à 16:03 Par Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie

Le Centre des Congrès verra-t-il le jour sur la presqu'île d'Albigny à Annecy? Ce projet "ne revêt pas un caractère d'utilité publique", écrivent les trois commissaires enquêteurs dans leurs conclusions. Ils pointent entre autre le "grave déficit de concertation avec la population".

Parmi les arguments: les préconisations de la Loi littoral non respectées
Parmi les arguments: les préconisations de la Loi littoral non respectées - G. Yetchmeniza

Annecy, France

C'est un projet cher aux maires d'Annecy et d'Annecy-le-Vieux: le futur Centre des Congrès de la Presqu'île d'Albigny.  Or les trois commissaires enquêteurs viennent de rendre un avis défavorable.

Le projet prévoit un espace modulable de 10 000 m² (enterré au deux tiers) avec un auditorium de 800 places, un restaurant panoramique, un toit végétalisé accessible au public, un auditorium de 800 places, un nouvel espace de promenade pour les visiteurs. Les trois quarts du site sont déjà propriété soit de la C2A soit d'Annecy-le-Vieux. L'espace restant à acquérir doit  faire l'objet d'expropriations.

L'enquête publique menée au début de l'année a généré près de 2 000 contributions écrites. Depuis plusieurs années, de nombreuses associations sont mobilisées contre ce projet, notamment la FRAPNA et Les Amis de La Terre.

Manque de concertation des habitants

Deux arguments principaux motivent l'avis défavorable des commissaires enquêteurs : le manque de concertation avec la population "_hormis une réunion en avril 2013, (dont ce n'était pas le sujet), aucune concertation n'a été organisée depuis 2012 "  _peut-on lire dans les conclusions. Les auteurs semblent regretter que ' l'avant-projet définitif présenté par le conseil communautaire il y a un an n'ai pas été l’occasion de "reprendre contact avec la population".

La plupart des études sont obsolètes

Autre argument: la nécessité du projet n'est pas démontrée. La plupart des études  "sont obsolètes ou citées de manière tronquée". "La seule étude de marché du tourisme d'affaires présente dans le dossier date de mars 2007 et concerne l'ancienne implantation prévue pour le Centre, et non la presqu'île d'Albigny  ". La commission d’enquête pointe également des difficultés d'accès avec un risque de sursaturation des voies de circulation dans un espace confiné. Quant à l'adéquation du projet avec la Loi littoral, les commissaires enquêteurs sont aussi très dubitatifs: " les limites d'extension ne semblent pas respectées " dit le rapport.

En revanche, l'impact du projet sur l'environnement est très limité pour les commissaires enquêteurs. La parole est désormais au préfet de la Haute-Savoie pour suivre, ou pas, l'avis de la commission d'enquête.