Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Annonces d'Emmanuel Macron : ce qui va changer prochainement dans notre quotidien

-
Par , France Bleu

Le président de la République a détaillé une série de mesures post grand débat national, et surtout de nombreux chantiers sur plusieurs années, afin d'envisager une sortie de la crise des "gilets jaunes". Qu'allons-nous rapidement remarquer dans notre vie de tous les jours ?

Emmanuel Macron s'adressait ce jeudi 25 avril en direct à la télévision aux Français avant de répondre aux questions de 300 journalistes.
Emmanuel Macron s'adressait ce jeudi 25 avril en direct à la télévision aux Français avant de répondre aux questions de 300 journalistes. © Radio France - Marion Bargiacchi

France

Après le grand débat, le grand oral. Deux heures et demi où Emmanuel Macron a détaillé puis défendu ses mesures face à des centaines de journalistes dans la salle des fêtes de l'Élysée, jeudi 25 avril 2019. Moins d'impôts, un coup de pouce aux familles monoparentales, un nouveau souffle aux retraités... France Bleu détaille les mesures les plus concrètes.

Travailler plus pour... payer moins d'impôt

En ce qui concerne le portefeuille, l'impôt sur le revenu va baisser de manière "significative" pour les classes moyennes, a indiqué le président. Une question prioritaire pour 18,8% des participants au grand débat national, selon les chiffres du gouvernement. Cette mesure devrait coûter 5 milliards d'euros, qu'Emmanuel Macron entend financer par le travail. Il a évoqué l'allongement de la durée de cotisation pour le départ en retraite, sans pour autant modifier l'âge légal de 62 ans, et la réduction des niches fiscales dont bénéficient certaines entreprises.

Le retour de la prime de 1000 €

En fin d'année, la prime exceptionnelle sera de retour pour les salariés. Mille euros, exonérés de charges sociales, versés au bon vouloir de l'employeur. 

Il y aura aussi un coup de pouce pour les familles monoparentales. La CAF sera désormais chargée de récupérer les pensions alimentaires impayées.

Protéger certains services publics

Le président le promet : aucune école et aucun hôpital ne seront fermés sans l'accord du maire, toujours dans l'optique de décentralisation. Il n'y aura pas plus de 24 élèves par classe jusqu'en CE1, une revendication du principal syndicat du primaire, le SNUipp-FSU. 

Des projets, un peu moins concrets, ont aussi pour but de renforcer les services publics dans les lieux les plus isolés. Des "maisons de service au public" dans chaque canton d'ici 2022, avec plus de fonctionnaires sur le terrain et moins au niveau central. Le président est d'ailleurs revenu sur la suppression des 120 000 postes annoncée lors de sa campagne, "si ce n'est pas tenable", précise-t-il.

Choix de la station

France Bleu