Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Annonces d'Emmanuel Macron : les gilets jaunes de Saint-Etienne n'y croient toujours pas

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les gilets jaunes rassemblés place de l'Hôtel de Ville, à Saint-Etienne, n'ont encore une fois pas été convaincus par les annonces d'Emmanuel Macron, ce jeudi soir et seront présents pour la 24ème journée de mobilisation, samedi.

Le rassemblement prévus place de l'hôtel de Ville à Saint-Etienne annulé en raison de la pluie.
Le rassemblement prévus place de l'hôtel de Ville à Saint-Etienne annulé en raison de la pluie. © Radio France - Caroline Pomès

Saint-Étienne, France

Leur rassemblement place de l'Hôtel de Ville, à Saint-Etienne (Loire) contre les violences policières a été annulé à cause du mauvais temps mais le peu de gilets jaunes qui ont fait le déplacement ce jeudi soir ont accepté d'écouter  la conférence de presse d'Emmanuel Macron. Aucun d'entre eux ne voulait écouter le président de la République pour la clôture du grand débat national pourtant lancé en réponse à leur mobilisation. "Nous n'en pouvons plus."

"C'est un beau conférencier, râle Jean-Marc qui a voté pour le président. Il m'a eu à l'époque et il continue à bien parler pour faire oublier l'essentiel." Les gilets jaunes ne s'attendaient pas à grand chose mais ne sont pas surpris que le président ne parle pas du salaire des parlementaires, refuse la mise en place du référendum d'initiative citoyenne ou ne veuille pas revenir sur l'impôt sur la fortune.

Un dialogue de sourds

Virginie, gilet jaune, s'offusque en entendant que les retraites de moins de 2 000 euros seront indexées sur l'inflation parce que "comme d'habitude, il donne quelque part pour reprendre ailleurs." Elle est persuadée que le président augmentera l'âge légal de départ à la retraite. Le président annonce pourtant qu'il tiendra sa promesse et ne changera rien mais "allongera la durée de cotisation". Encore beaucoup de "flou" donc pour les gilets jaunes qui ne prennent même pas le temps d'écouter la fin des deux heures et demi de conférence avec les journalistes. Une chose est sûre c'est qu'ils seront là samedi pour la 24e journée de mobilisation.

Choix de la station

France Bleu