Société

Annulation de la braderie de Châteaugiron "le site est difficile à sécuriser" selon la maire Françoise Gatel

Par Justine Sauvage, France Bleu Armorique vendredi 2 septembre 2016 à 9:25

Capture d'écran du site internet de la mairie de Châteaugiron
Capture d'écran du site internet de la mairie de Châteaugiron - DR

Après celle de Vitré, c'est la braderie de Châteaugiron qui est annulée pour des raisons de sécurité. La maire de la ville, Françoise Gatel, également présidente de l'association des maires d'Ille-et-Vilaine, s'en expliquait vendredi matin sur France Bleu Armorique.

La braderie de Châteaugion prévue le 11 septembre est annulée pour des raisons de sécurité. La maire de la ville était l'invitée de la Question du jour ce vendredi sur France Bleu Armorique pour en parler. François Gatel explique qu'il s'agit d'un "site particulier, d'une ville médiévale, difficile à sécuriser". "On a pris cette décision à regret". La mairie explique qu'il aurait fallu 70 à 140 bénévoles de plus pour assurer la sécurité et que ce n'était pas envisageable.

"Châteaugiron est une ville médiévale difficile à sécuriser. On a pris cette décision à regret" Françoise Gatel maire de Châteaugion

François Gatel explique aussi qu'il y a déjà eu un incident il y a cinq ans lors de la braderie. Or "avec la peur actuelle, on ne peut pas risquer le mouvement de panique".

L'annulation de la braderie de Châteaugiron n'est pas unique. Vitré a dû faire de même. Tout comme Saulnières. Claude a appelé France Bleu Armorique pour nous prévenir "On ne pouvait pas fouiller tous les coffres" explique notre auditeur.

A l'inverser à Montauban-de-Bretagne, la braderie du 25 septembre est maintenu pour le moment. Christophe qui l'organise, raconte que la mairie a soutenu son association mais que les consignes de sécurité y sont évidement renforcées. "On va bloquer les points d'accès".

Malgré tout, ces annulations sont parfois incomprises en Bretagne.

"On cède aux terroriste, c'est dommage" Andrée auditrice de Bréal-sous-Montfort

La Question du jour à réécouter ici.

Partager sur :