Société

Annulation de la braderie de Lille : les bradeux en colère

Par Lise Verbeke, France Bleu Nord dimanche 7 août 2016 à 19:31

Les frères Dupont et leur ami de toujours dit le Gaulois auraient fait leur 30ème braderie...
Les frères Dupont et leur ami de toujours dit le Gaulois auraient fait leur 30ème braderie... © Radio France - Lise Verbeke

Les bradeux ont appris la nouvelle vendredi : il n'y aura pas de braderie de Lille cette année, décision de Martine Aubry. La maire juge l'événement trop risqué à cause du contexte d'attentat en France. Les bradeux ne digèrent pas la nouvelle.

Les frères dupont sont connus comme le loup blanc à la braderie de Lille. Ils sont toujours au même emplacement, esplanade du champs de Mars. Vendredi, quand ils ont appris la nouvelle de l'annulation de la braderie cette année, ils ont oscillé entre tristesse et colère. " J'étais vachement déçu, j'aurais préféré qu'on me dise "je vais essayer de mettre le maximum de sécurité", et puis les gens seraient venus en connaissant le risque", explique Jean-Michel. Jean-François, son frère,  ne comprend pas pourquoi la fête foraine est maintenue, "si Martine Aubry supprime la braderie, il faut qu'elle supprime la ducasse, c'est pas logique sinon!".

L'emplacement des Dupont pour la braderie est prêt depuis un mois.  - Radio France
L'emplacement des Dupont pour la braderie est prêt depuis un mois. © Radio France - Lise Verbeke

Cela fait 29 ans que les deux frères font la braderie. 29 ans qu'ils passent des mois à récolter des meubles, des habits, des bibelots à droite à gauche. Le camion de Jean-Michel est rempli, alors il va tout de même essayer de faire une autre braderie dans le coin. Chaque année, les deux frères prennent 15 jours de congés spécialement pour la braderie. Ils dorment pendant 10 jours dans leur voiture, sur leur emplacement."Avec l'argent, je me paye l'assurance de ma voiture, de ma maison, des vacances, cela représente environ 1200 euros", déplore Jean-Michel.

La braderie en 2017 ? Les Dupont n'y croient pas vraiment. Pour les deux frères, le contexte ne changera pas l'année prochaine, le risque sera toujours là. Le week-end du 3 et du 4 septembre, ils vont tout de même organiser un petit pic-nic avec leurs amis sur leur emplacement, histoire de garder un peu l'esprit de la braderie.