Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Un appel de "gilets jaunes" à un rassemblement à Commercy après la destruction de leur "cabane"

Dans un communiqué "les Gilets jaunes de Commercy" dénoncent ce mercredi 13 mars, la destruction de leur "cabane", installée place Charles de Gaulle à Commercy dans la Meuse. "Le maire ne souhaite pas s'exprimer sur les gilets jaunes" répond la mairie jointe par téléphone.

(Photo d'illustration) Les Gilets jaunes de Commercy réagissent à la destruction de leur "cabane" ce mardi 13 mars place Charles de Gaulle
(Photo d'illustration) Les Gilets jaunes de Commercy réagissent à la destruction de leur "cabane" ce mardi 13 mars place Charles de Gaulle © Radio France - Valérie Menut

Lorraine, France

"Le maire détruit la cabane des gilets jaunes de Commercy" écrivent dans un communiqué ce mercredi 13 mars "Les Gilets Jaunes de Commercy". Ils lancent un appel à un rassemblement à 19 heures sur "l'emplacement de la cabane détruite", place Charles de Gaulle. 

Une cabane, faite de palettes, bois et toile en place depuis plusieurs mois, dans la suite de la contestation contre la vie chère débutée en novembre dernier aux ronds-points.

Selon les manifestants, cette destruction ce mercredi matin est une "violence anti-démocratique". Les signataires du communiqué dénoncent un "autoritarisme du maire", ils ajoutent "d'une manière ou d'une autre nous sommes là et y resterons. De toute façon, notre cabane est toujours debout dans nos cœurs. La souffrance, la colère et la solidarité lui servent de murs". 

Jointe par téléphone, la mairie nous répond que "le maire ne souhaite pas s'exprimer sur les gilets jaunes". A la préfecture de la Meuse à Bar-le-Duc, on indique que si le maire a autorisé l'installation de cette cabane, il y a plusieurs mois sur l'espace public, il a aussi demandé ces dernières semaine à ce qu'elle soit démontée, il a proposé une salle communale pour que les manifestants se retrouvent. Aucun accord n'a été trouvé entre les parties, indique encore la préfecture, le maire a porté plainte et la cabane a été démontée ce mercredi matin. 

Choix de la station

France Bleu