Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Appoigny : la crêperie de Patricia Carré, troisième meilleure crêpière de France, ne désemplit pas

-
Par , France Bleu Auxerre

La Bourguignonne, installée à Appoigny (Yonne), a été sacrée troisième meilleure crêpière de France le 21 janvier 2020 derrière deux Bretons. Après seulement cinq ans dans la cuisine, elle s'est préparée comme une championne pour obtenir ce prix.

Depuis sa médaille, Patricia Carré fait des journées à rallonge pour rassasier ses très nombreux clients.
Depuis sa médaille, Patricia Carré fait des journées à rallonge pour rassasier ses très nombreux clients. © Radio France - Manon Claverie

"Quand je passe à la cuisson des crêpes, il ne faut plus me parler. Sinon je me déconcentre et je fais des bêtises", prévient Patricia Carré. Méticuleuse, elle s'est entraînée dur pour obtenir sa troisième place au concours du meilleur crêpier de France, le 21 janvier. "J'ai fait beaucoup de tests de recettes avant de trouver la bonne. Ensuite, j'ai travaillé mon mental. Je ne voulais pas être submergée par les émotions alors j'ai regardé des vidéos qui parlaient de _neurosciences_. Tous les matins et tous les soirs je détaillais chaque étape de mes préparations sur un carnet. A force, mon cerveau a tout enregistré et cela m'a permis d'arriver détendue au concours"

Autodidacte installée depuis cinq ans

Au-dessus d'elle sur le podium, deux Bretons. Derrière elle, vingt-et-un Bretons. Une fierté pour cette autodidacte qui ne s'est lancée dans la cuisine qu'il y a cinq ans. "Avant, je tenais une épicerie. J'allais fouiller le marché de Rungis très souvent, ce qui m'a permis de découvrir d'excellents produits." Le sucre muscovado, non-raffiné et originaire des Antilles, par exemple, mais aussi "des huiles d'olives exceptionnelles". 

40 % de chiffre d'affaires en plus depuis la médaille

Depuis dix jours, le restaurant de la maître-crêpière est remplit à chaque service. "J'ai dû refuser cinquante personnes hier soir. Mon chiffre d'affaires a augmenté de près de 40%", estime-t-elle. Entourée de ses deux serveuses, ses deux stagiaires et son mari, qui vient lui prêter main forte de temps en temps, elle travaille parfois de 6 heures du matin à minuit, quasi sans discontinuer. 

Son objectif maintenant : maintenir ce chiffre d'affaires le plus longtemps possible. Et gagner la première place du concours dès l'année prochaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu