Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sundgau : après 82 ans de présence, Biederthal n'a plus de pompiers

lundi 28 janvier 2019 à 15:10 Par Solène de Larquier et Patrick Genthon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Le corps de sapeurs-pompiers de Biederthal, dans le Sundgau, a été dissous fin 2018 faute de volontaires suffisants. Ils étaient présents dans la commune depuis 1936. La maire du village pointe du doigts les contraintes devenues trop importantes.

Illustration des sapeurs pompiers du Haut-Rhin.
Illustration des sapeurs pompiers du Haut-Rhin. © Maxppp - Vincent VOEGTLIN

Biederthal, France

Biederthal n'a plus de pompiers depuis le 31 décembre 2018. Le corps local a été dissous faute de volontaires en nombre suffisant : ils n'étaient plus que quatre. Les pompiers étaient pourtant présents depuis 1936 dans ce village sundgauvien de 300 habitants près de la frontière suisse.

Le maire Danielle Cordier pointe les multiples formations obligatoires aujourd’hui pour le secours à la personne comme cause principale de désengagement des habitants.  "A force de mettre en avant le secours à la personne on a perdu du monde. Les gens sont volontaires, on a bien plus peur de mal faire que par rapport à des feux ou des inondations. Et puis les gens n'ont pas le temps de mettre autant d'heures, surtout pour le secours à la personne", explique la maire qui dénonce aussi des contraintes "par exemple le vaccin contre l'hépatite est obligatoire avant même de faire les tests pour savoir si on est apte à être pompier".    

"On a perdu notre école, nos bistrots, maintenant notre corps de sapeurs-pompiers." - Danielle Cordier, maire de Biederthal

Une désertification de plus pour cette commune qui a déjà perdu son école. "Tout est départementalisé, dans les grands axes, à chaque fois qu'on perd quelque chose, ça se ressent" se désole la maire. 

Selon Danielle Cordier, il faudrait également repenser l'organisation des corps de pompiers : "Quand ça a été créé, c'était vraiment pour les inondations, le feu. Je pense qu'il faudrait réfléchir à mettre des corps sur le terrain spécifiquement pour les problèmes climatiques qu'on va avoir de plus en plus et des corps pour le secours à la personne." 

Certains pompiers du village sont désormais engagés dans des corps voisins de sapeurs-pompiers. Biederthal sera secouru désormais par le corps des pompiers d'Oltingue.