Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après avoir tourné un clip dans les ruines d'Oradour-sur-Glane, le rappeur Arafat présente ses excuses

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

La mairie d'Oradour-sur-Glane et l'association nationale des familles de martyrs ont décidé de ne finalement pas porter plainte après le tournage d'un clip rap sans aucune autorisation dans les ruines du village martyr. Les excuses du rappeur limougeaud Arafat ont suffit à calmer les esprits, lundi.

Le rappeur Arafat s'est excusé pour avoir tourné un clip devant les ruines du village martyr d'Oradour sur Glane en Haute-Vienne - illustration
Le rappeur Arafat s'est excusé pour avoir tourné un clip devant les ruines du village martyr d'Oradour sur Glane en Haute-Vienne - illustration - © GoogleMaps

Après l'émotion suscitée par les quelques images d'un clip tourné par le rappeur limougeaud Arafat dans les ruines du village martyr d'Oradour-sur-Glane, l'affaire est retombée ce lundi 25 janvier après les excuses présentées par le jeune artiste auprès de la mairie d'Oradour.

Après avoir découvert l'existence de ce clip, dont quelques extraits ont été diffusés sur les réseaux sociaux vendredi 22 janvier, le maire d'Oradour Philippe Lacroix envisageait de porter plainte, de même que les représentants de l'Association Nationale des Familles Martyrs et la direction du Centre de la Mémoire. Même si le contenu du clip, illustrant une chanson qui dénonce les violences faites aux femmes, ne portait pas atteinte à la mémoire du lieu, aucune autorisation n'avait été demandée pour réaliser un tournage dans ce site classé et hautement symbolique, au sein duquel 643 habitants ont été assassinés par les nazis le 10 juin 1944.

Il n'avait nullement l'intention de blesser

Mais dans un mail adressé dimanche soir au maire d'Oradour, puis par téléphone, le chanteur de 22 ans a présenté ses excuses et a expliqué ne pas avoir eu conscience de l'émotion qu'aurait pu créer le tournage d'une telle vidéo devant les ruines d'Oradour. "Il n'avait nullement l'intention de blesser qui que ce soit" estime le maire d'Oradour sur Glane Philippe Lacroix, "nous avons donc décider de ne pas déposer plainte".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess