Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : La maison d'arrêt de Saint-Bonnet-les-Oules

Après l'abandon du projet de Saint-Bonnet-les-Oules, le colmatage de la prison de La Talaudière

lundi 8 octobre 2018 à 18:53 Par Marion Aquilina, France Bleu Saint-Étienne Loire

Les travaux de rénovation à la prison de La Talaudière pourraient débuter dans les six premiers mois de 2019. La députée LREM de la Loire, Valéria Faure-Muntian, a annoncé ce lundi 8 octobre que la priorité était la mise aux normes du bâtiment en termes d'hygiène et de sécurité.

La députée de la Loire, La République En Marche, Valéria Faure-Muntian, dans sa permanence parlementaire à Saint-Chamond
La députée de la Loire, La République En Marche, Valéria Faure-Muntian, dans sa permanence parlementaire à Saint-Chamond © Radio France - Marion Aquilina

Loire, France

La députée LREM de la Loire, Valéria Faure-Muntian, n'a pas caché sa déception ce lundi. Elle a expliqué que l'abandon du projet de prison de Saint-Bonnet-Les-Oules était "un échec". La députée a présenté les rénovations sur la prison de La Talaudière qui doivent être réalisées dès le premier semestre de l'année prochaine : l'eau, l'électricité, l'aération, les murs d'enceinte à surélever, etc.

"_C'est un échec pour le personnel pénitentiaire_, c'est un échec parce qu'on n'arrivera pas à embaucher mieux parce que les gens ne veulent pas venir dans la Loire travailler dans cette maison d'arrêt", a confié Valéria Faure-Muntian. La députée ajoute que maintenant il est temps d'avancer : "Au moins maintenant c'est décidé, on n'est plus dans l'attente éventuelle où rien n'est fait à La Talaudière en attendant que Saint-Bonnet-Les-Oules se construise. On n'attend plus, on est dans le concret, on rénove."

La députée Valéria Faure-Muntian sur l'abandon du projet de prison à Saint-Bonnet-Les-Oules

Les syndicats de surveillants pénitentiaires redoutaient une forme de colmatage. La priorité des travaux de réhabilitation c'est d'abord de tout mettre aux normes, en termes de sécurité et d'hygiène. Il s'agit donc refaire les réseaux d'eau, d'électricité, de faire en sorte qu'il y ait de l'eau chaude et du chauffage. Il est aussi prévu de mettre en place de caméras de vidéo surveillance.

Dans un second temps, il faudra s'occuper des murs d'enceinte, peut-être les surélever ou élargir le périmètre de sécurité pour qu'il n'y ait plus de jets de projectiles et plus d'évasions non plus parce qu'il y en aurait eu 4 en 6 mois, selon Valéria Faure-Muntian. La députée assure qu'on devrait savoir d'ici un mois combien tout ça va coûter et quel est le budget précis de l'Etat pour la rénovation. D'après les calculs de l'État, il devrait y avoir moins de détenus dans la prison de La Talaudière puisque le gouvernement veut arrêter l'incarcération pour les petites peines.

Saint-Bonnet-les-Oules, dans la Loire - Radio France
Saint-Bonnet-les-Oules, dans la Loire © Radio France - Denis Souilla