Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Après le confinement et avec la chaleur, piscines et plans d'eau sont appréciés, mais ce n'est pas comme avant

Par

La vague de chaleur n'épargne par l'Isère. Et trouver un point d'eau pour se rafraîchir dans cette période sanitaire sensible en raison du coronavirus n'est pas simple. Toutes les piscines ne sont pas rouvertes. Il en est de même pour les points d'eau en pleine nature, comme les étangs.

A la psicine de la Vallée bleue, ce mercredi après-midi. A la psicine de la Vallée bleue, ce mercredi après-midi.
A la psicine de la Vallée bleue, ce mercredi après-midi. © Radio France - Céline Loizeau

La chaleur s'installe sur tout le pays et l'Isère n'échappe pas à la règle. Avec des températures qui, en plein soleil, peuvent frôler les 40 degrés. Cette vague de chaleur est là alors que toutes les piscines n'ont pas rouvert en raison du coronavirus. On peut citer le bassin extérieur de Saint-Jean-de-Bournay. Et pour celles qui ont rouvert, il faut prendre rendez-vous.

Publicité
Logo France Bleu

Du côté des plans d'eau en pleine nature, beaucoup sont encore fermés. Par exemple le lac de Vénérieu entre Crémieu et Bourgoin-Jallieu, jusqu'au 30 juin annonce son site internet.  Celui de Meyrieu-les-étangs, lui, sera fermé tout l'été. Décision de la communauté de communes qui en a la gestion. 

Le bonheur de retrouver une piscine en plein air...

Franck, qui habite lui dans l'Ain, explique ainsi que trouver un lieu où se rafraîchir n'est pas simple : "la seule piscine qui était ouverte, c'était celle de Bourg-en-Bresse, mais qui nécessite une réservation. Donc assez contraignant." Même son de cloche avec Souhila : "il faut prendre rendez-vous. C'est des couloirs de deux heures. C'est adapté aux nageurs, mais pas pour les enfants."

Nathalie, qui habite Crémieu, dit avoir eu l'agréable surprise de voir que les bassins de l'Aquaparc de la base de loisirs de la Vallée Bleue, à Montalieu-Vercieu, sont ouverts. Comme Samira, maman de Charvieu-Chavagneux, elle savoure ces instants dans l'eau.

Même si comme les autres visiteurs, elles doivent respecter les nouvelles règles, en raison du coronavirus. Il faut notamment garder une certaine distance entre groupes. Mais d'après Samira, "on a pris l'habitude", donc ce n'est pas gênant que ce soit dans l'eau ou sur les pelouses.

loading

...mais avec des règles différentes...

A l'accueil,  tout visiteur doit se laver les mains avec du gel hydroalcoolique. L'accès aux sanitaires est très limité. Avant de piquer une tête, il faut passer sous la douche. Il y en a plusieurs à l'extérieur. Un marquage au sol indique le sens de circulation. La structure ne prête plus de brassards pour les plus jeunes, il faut venir avec les siens. Quant aux jeux gonflables, ils sont proscrits. Des vigiles ont été recrutés pour faire respecter toutes ces consignes. Des agents de sécurité qui n'étaient pas là les années précédentes.

Dès l'entrée, les nouvelles consignes sont affichées. © Radio France - Céline Loizeau

...et une capacité d'accueil réduite

"Notre capacité d'accueil a été réduite. Pour respecter les 4 mètres carrés par personne, on ne peut recevoir que 1.200 personnes", indique la responsable du site Maud Dacquin. Une "jauge" cependant suffisante si on regarde d'une manière générale les fréquentations les étés précédents lors de très belles journées. 

Et la responsable de poursuivre : "moi, je trouve très bien de commencer avec un flux raisonnable de personnes. Cela permet de voir si tout le protocole sanitaire qu'on a mis en place est finalement réalisable, se passe bien (...) Cela nous permet de réajuster si besoin." Cette piscine, gérée par la commune, a rouvert le 20 juin, avec quasiment deux mois de pertes. Elle fait aussi face à l'annulation de venues de groupes cet été. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu