Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Après le meurtre de Samuel Paty, une caricature de Mahomet à la Une de la Nouvelle République

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Samuel Paty a été tué pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. En réaction, le quotidien régional "La Nouvelle République" publie une caricature du prophète, imaginée par "Charlie Hebdo" à la Une de ses éditions, ce dimanche.

Pour répondre à l'attentat contre un professeur d'histoire dans les Yvelines, la Nouvelle République publie en Une cette caricature imaginée par Charlie Hebdo
Pour répondre à l'attentat contre un professeur d'histoire dans les Yvelines, la Nouvelle République publie en Une cette caricature imaginée par Charlie Hebdo © Radio France - Elodie Rabelle

"C'est notre modeste réponse pour dire : plus jamais ça". Dans les éditions de "La Nouvelle République" de ce dimanche, on peut voir en Une cette caricature de Mahomet, imaginée par "Charlie Hebdo" en février 2006. On y voit le prophète s’apitoyer,"c'est dur d'être aimé par des cons". 

Prolonger le travail de Samuel Paty

De nombreux titres de la Presse Quotidienne Régionale rendent hommage ce dimanche à Samuel Paty, ce professeur assassiné vendredi dernier pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. Ce dimanche, "La Nouvelle République" est le seul quotidien régional à publier une caricature du prophète en Une. 

Christophe Hérigault, le directeur de la rédaction, explique ce choix "militant" pour dire "stop ça suffit" et "rendre hommage à Samuel Paty qui n'a jamais eu peur de faire son métier, d'apprendre ce qu'était la liberté d'expression". 

Le directeur de la rédaction de La Nouvelle République explique son choix éditorial

Dans l'édito du jour il revient sur l'origine de ce journal "issu de la Résistance" et réaffirme "les valeurs du journal et de toute sa rédaction". 

Diffuser de nouveau ces caricatures, c'est refuser le fanatisme religieux

"Tous Charlie" et "Tous Samuel"

A l'heure où le procès des attentats de janvier 2015, qui ont coûté la vie aux dessinateurs de "Charlie Hebdo", publier cette caricature de Mahomet, un dessin de Cabu qui avait valu un procès en 2007 à l'hebdomadaire satirique, et après le meurtre de l'enseignant, ce choix éditorial "s'est imposé à nous", explique Christophe Hérigault. 

Le 7 janvier 2015, nous avons cru être tous "Charlie", aujourd'hui nous aimerions être tous "Samuel"

Dans son édito, le directeur de rédaction demande à l'Etat de "dégager tous les moyens nécessaires" pour lutter contre le séparatisme "islamiste". 

Ce dimanche, de nombreux rassemblements ont lieu à 15 heures pour rendre hommage à Samuel Paty. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess