Société

Après le référendum catalan, le Limousin indépendant ?

Par Benjamin Billot, France Bleu Creuse et France Bleu dimanche 8 octobre 2017 à 14:41 Mis à jour le dimanche 8 octobre 2017 à 14:53

Un des blasons du Limousin
Un des blasons du Limousin -

Depuis quelques semaines, l'Espagne est sens dessus dessous. La volonté d'indépendance de la Catalogne divise le pays. De quoi raviver les rêves de tous les indépendantistes en Europe. Et ils sont nombreux ! Même ici, chez nous, dans le Limousin. Hé oui.

En 2009, Laurent Mandon a créé la CRIL, la "Communauté révolutionnaire indépendantiste limousine". Pas un parti politique, non. Une marque de vêtement. Son objectif est de raviver l'identité limousine, trop souvent ignorée, même par les Limousins eux-mêmes.

On est bien sûr à des années lumières de la situation en Espagne. Mais au delà du clin d’œil, au delà de l'humour, on retrouve la même recherche d'identité en Catalogne, au Pays-Basque, en Bretagne et donc, dans le Limousin. Sauf que les Limousins ne se sont pas tout à fait emparés de leur histoire. Alors Laurent Mandon s'attache à leur rappeler.

"Le Limousin n'a pas besoin de frontières administratives. De lui-même il se définit. Le Limousin a une richesse à part entière. Il faut qu'il s'affirme et qu'il se dise, oui nous sommes différents des autres. Pas forcément meilleur, ni moins bons, mais différents. Nous avons le mérite au moins d'exister. Le Limousin a de l'or dans les mains. Après est-ce qu'il sait se vendre ? Ça c'est autre chose."

Évidemment, entre prendre conscience de l'identité limousine et organiser un référendum pour réclamer son indépendance, il y a un pas - et même de nombreux pas - que Laurent Mandon ne souhaite pas franchir. Il veut surtout faire prendre conscience aux Limousins qu'ils ont une identité propre.

"Le Limousin lui-même, est-ce qu'il connaît très bien son histoire ? Non ! Ça j'en suis conscient ! Il faut peut-être apprendre aux jeunes et à tout le monde quelles sont les spécificités du Limousin. Y a peut-être un travail à faire ! Avant on ne donnait pas les outils aux Limousins pour qu'ils sachent se vendre. Même les élus et les structures institutionnelles ne mettaient pas tout ça en avant."

Néanmoins, Laurent Mandon pense que depuis plusieurs années, les choses évoluent dans le bon sens. Par exemple, il estime que les restaurateurs travaillent de plus en plus les produits régionaux et locaux. Ce renouveau de l'identité limousine survivra-t-il à la dissolution de la région administrative dans la Nouvelle-Aquitaine ? Affaire à suivre.