Société

Après les attentats, des jeunes se forment en Bretagne pour intégrer la réserve opérationnelle

Par Justine Sauvage, France Bleu Armorique et France Bleu mardi 16 août 2016 à 6:00

Stage d'entrainement pour intégrer la réserve opérationnelle de l'armée au 11ème RIMA près de Saint-Aubin-du-Cormier au nord de Rennes.
Stage d'entrainement pour intégrer la réserve opérationnelle de l'armée au 11ème RIMA près de Saint-Aubin-du-Cormier au nord de Rennes. © Radio France - Maïwenne Lamy

Après les attentats qui ont frappé la France ces derniers mois, les demandes affluent pour faire partie de la réserve opérationnelle. Des stages sont proposés notamment au 11ème Régiment d'artillerie de Marine de Saint-Aubin-du-Cormier au nord de Rennes.

De plus en plus de jeunes veulent intégrer la réserve opérationnelle. Un élan suscité par les attentats qui ont frappé la France ces derniers mois. Être réserviste, c'est s'engager dans l'armée, la police ou la gendarmerie au moins 30 jours par an, tout en restant civil. Les volontaires se voient donc confier les mêmes missions que les militaires professionnels : patrouille avec port d'armes, secourisme... Pour cela, ils doivent suivre une formation initiale de deux semaines. En Ille-et-Vilaine, c'est par exemple possible au 11ème régiment d'artillerie de Marine, près de Saint-Aubin-du-Cormier. au nord de Rennes.

Parmi les réservistes en formation cet été, il y avait Jennifer, une institutrice de 30 ans.

"Ce qui me semble important aujourd'hui, c'est de défendre son pays. C'est une idée noble. Il faut agir concrètement"

Le témoignage de Jennifer, institutrice de 30 ans, intégrant la Réserve opérationnale

Au total, l'armée dispose de 28 000 volontaires réservistes dans le pays.

Les chiffres de la réserve opérationnelle en France - Radio France
Les chiffres de la réserve opérationnelle en France © Radio France - Radio France