Société

Après les attentats, l'école de gendarmerie de Montluçon attire de plus en plus de jeunes

Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne lundi 24 octobre 2016 à 6:00

Deux apprentis réservistes fiers de s'engager !
Deux apprentis réservistes fiers de s'engager ! © Radio France - Olivier Vidal

Les Français n'hésitent plus à s'engager pour défendre leur nation. L'effet post-attentat est bien visible et notamment chez les réservistes de la gendarmerie. A Montluçon, l'école de gendarmerie table sur la formation de près de 900 réservistes pour 2018.

Il sont de plus en plus nombreux à vouloir s'engager pour défendre leur nation. L'effet post-attentats est bien visible et notamment chez les réservistes de la gendarmerie. Après l’attentat commis à Nice, le chef de l’État et le Gouvernement avaient lancé un appel aux Français-es pour rejoindre les rangs de la réserve opérationnelle.
A l'école de gendarmerie de Montluçon, les responsables de la formation des réservistes constatent un vrai engouement depuis plusieurs mois.

Les responsables de la formation  - Radio France
Les responsables de la formation © Radio France - Olivier Vidal

MOBILISER LES FORCES VIVES DE LA NATION

Dès le lendemain de l’attentat du 14 juillet, la gendarmerie a renforcé son déploiement en mobilisant quelque 9 000 réservistes. En tout, 12 500 réservistes de la gendarmerie sont déployés sur tout le territoire national, avec l’objectif d’atteindre progressivement 4 000 personnes quotidiennement sur le terrain. Depuis le 20 juillet 2016, 144 gendarmes de la réserve opérationnelle ont déjà été déployés en zone de police nationale, permettant un maillage complet du territoire.

En pleine formation sur le maniement des armes... - Radio France
En pleine formation sur le maniement des armes... © Radio France - Olivier Vidal

A l'école de gendarmerie de Montluçon une nouvelle session de formation s'est ouverte jeudi. Quatre-vingt trois "apprentis" vont ainsi être formés sur treize jours. Les candidats ont divers profils, sont âgés de 17 à 40 ans et présentent un casier judiciaire vierge. Après des tests psychotechniques et physiques, au terme de leur formation, ils pourront accompagner des gendarmes "professionnels" sur le terrain.

C'est ici, au sein de l'école de Montluçon, que se déroule la formation   - Radio France
C'est ici, au sein de l'école de Montluçon, que se déroule la formation © Radio France - Olivier Vidal

897 réservistes doivent être formés d'ici 2018 à Montluçon.

Partager sur :