Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Tour de France 2018

Après les pavés du Nord, la terre des Glières sur le Tour de France

lundi 16 octobre 2017 à 20:42 Par Marie Ameline, France Bleu Pays de Savoie

Le parcours du Tour de France 2018 sera dévoilé ce mardi midi, à Paris. Parmi les inédits de cette 105e édition, la traversée du plateau des Glières par un chemin de terre de presque deux kilomètres.

Le peloton traversera le plateau des glières par un chemin de terre
Le peloton traversera le plateau des glières par un chemin de terre © Radio France - Marie Ameline

Annecy, France

Le Tour de France 2018 dont le tracé sera présenté ce mardi midi à Paris, passera pour la première fois par le plateau des Glières, en Haute-Savoie, le 17 juillet lors de la 10e étape entre Annecy et Le-Grand-Bornand. Ce haut-lieu de la résistance sera traversé par les coureurs via un chemin non bitumé, de terre et de cailloux, "une première depuis plus de cinquante ans" affirme le directeur du Tour de France, Christian Prud'Homme.

Du jamais vu depuis cinquante ans

Ce lundi de mi-octobre, lorsque nous nous y rendons, les vaches paissent encore tranquillement dans les alpages, à 1.400 mètres d'altitude, ignorantes de ce qui les attend l'été prochain sur ce plateau des Glières. "Ça va être noir de monde" se réjouit Hubert Joyeux. Il tient le restaurant d'alpage "Chez Régina" sur le plateau des Glières, à l'endroit précis où le bitume laisse place à près de deux kilomètres de chemin de terre, comme sur les chemins d'antan. Le 17 juillet prochain, le passage des coureurs du Tour sera, à coup sûr, l'un des temps forts de cette édition 2018.

Les coureurs du TDF vont traverser les alpages des Glières - Radio France
Les coureurs du TDF vont traverser les alpages des Glières © Radio France - Marie Ameline

"Des cyclistes viennent déjà en repérage" raconte Hubert Joyeux, "ils cherchent à connaître le parcours et savoir comment ça va se passer". Les coureurs aussi viendront au printemps reconnaître ce chemin de terre et de cailloux digne d'une épreuve de VTT. Cela fait plus de 60 ans que le Tour de France n'avait plus usé ses boyaux dans de telles ornières.

Pas beaucoup de pente, mais beaucoup de poussière

Même si quelques travaux de comblement des nids de poule vont être effectuer, Claude Jacob, l'adjoint au sport de la commune nouvelle de filière et ancien coureur cycliste se délecte d'avance du futur spectacle "ça va être quand même particulier ! Sur cette piste de 1,9 km, il n'y a pas beaucoup de pente, sauf quelques faux-plats. C'est particulier surtout avec la poussière, peut-être des cailloux, des crevaisons...Il va y avoir du spectacle. Sur le Tour des Pays de Savoie, on ne comptait plus les crevaisons" explique-t-il.

"Il va y avoir du spectacle. Sur le Tour des Pays de Savoie, on ne comptait plus les crevaisons"

Avant de conclure sur ce rappel "c'est quand même un haut-lieu historique. Aujourd'hui, il y a un mémorial des Glières. Les coureurs vont passer juste à côté et les commentateurs en manqueront pas d'évoquer tout ce qui s'est passé ici dans les années 1943-1944 [Le maquis des Glières fut l'un des premiers et des plus symboliques, en France, durant la Seconde Guerre Mondiale. Sa chute et la mort de 150 hommes aura un retentissement immense NDLR]. Ça va rappeler à nos jeunes qui seront devant leur écran de télévision ce qu'il s'est passé ici et c'est important de le savoir" termine-t-il.

Le Tour de France continuera le lendemain, le 18 juillet, avec un départ donné d'Albertville et une autre première au programme : l'arrivée dans la station de haute-tarentaise de La Rosière.

Le 19 juillet, enfin, pour la troisième étape en Pays de Savoie, le départ sera donné de Bourg-Saint-Maurice, pour une arrivée qui promet du grand spectacle, en haut de l'Alpe d'Huez.

📻 Écoutez Le reportage aux Glières dans cet endroit incongru pour des vélos

" les commentateurs du sport vont parler du passé résistant du plateau et c'est bien"

Pour aller plus loin