Société

80 ans après, Saint-Hilaire-de-Clisson retrouve une école publique

Par Sarah Vildeuil, France Bleu Loire Océan lundi 4 septembre 2017 à 4:00

La nouvelle école publique de Saint-Hilaire-de-Clisson
La nouvelle école publique de Saint-Hilaire-de-Clisson © Radio France - Sarah Vildeuil

L'école publique de Saint-Hilaire-de-Clisson fait sa toute première rentrée ce matin ! Cela faisait près de 80 ans qu'il n'y en avait pas eu dans la commune. La dernière avait fermé dans les années 1930.

Les élèves de l'école publique de Saint-Hilaire-de-Clisson vont faire leur rentrée dans des locaux tout neufs ce lundi matin ! C'est aussi un jour important pour toute la commune. Pendant près de 80 ans, il n'y a pas eu d'école publique.

Les locaux flambants neufs de l'école publique de Saint-Hilaire-de-Clisson - Radio France
Les locaux flambants neufs de l'école publique de Saint-Hilaire-de-Clisson © Radio France - Sarah Vildeuil

Cela fait dix-huit ans qu'Elisa habite Saint-Hilaire-de-Clisson. Pour elle, la commune avait réellement besoin de cette nouvelle école. "J'aurais bien aimé une école publique pour mes enfants. Mais aujourd'hui ils sont grands !" Dans un pavillon voisin, Typhaine a plus de chance. Elle a emménagé il y a 4 mois. " L'école a aussi contribué au choix de la maison, explique Typhaine. J'ai mon petit garçon de trois ans qui fait sa première rentrée. Il va pouvoir profiter d'une nouvelle école. J'aurais à peine dix mètre à faire !", s'amuse Typhaine.

83 élèves pour cette première rentrée

Jusqu'à maintenant, il y avait seulement une école privée. Typhaine aurait choisi Clisson, à quatre kilomètres, si l'école publique n'avait pas ouvert. " Ce n'est pas dans mes convictions. Ce n'est pas une question de prix... Un peu quand même, car je ne suis pas pour que l'école soit payante", dit Typhaine.

Les murs gris flambants neufs de la nouvelle école vont accueillir 83 enfants, dont les deux petits-enfants du maire, Martine Legeai. "Ils sont très contents, ils sont déjà venus visiter l'école. Ils l'ont trouvé très bien. Mais ils m'ont dit: "il n'y a pas beaucoup de jeux !" Je leur ai dit que ça allait venir !" Françoise, une des trois professeurs, a déjà installé les siens. Cette rentrée aura une autre saveur pour elle. "Nous avons tout à construire avec les enfants. On ne rentre pas dans quelque chose déjà construit par des collègues !"

Et c'est aussi une rentrée spéciale pour Denis de Trogoff, instituteur et pour la première fois directeur d'école. "Dans une carrière, je pense que c'est très rare d'ouvrir une école ! "

De gauche à droite, Denis de Trogoff, directeur et instituteur; Martine Legeai, maire de Saint-Hilaire-de-Clisson et Francine Beauvineau, adjointe au maire - Radio France
De gauche à droite, Denis de Trogoff, directeur et instituteur; Martine Legeai, maire de Saint-Hilaire-de-Clisson et Francine Beauvineau, adjointe au maire © Radio France - Sarah Vildeuil

Seul déception pour le directeur, la quatrième classe espérée ne devrait pas ouvrir.